Partager

« Charles Taylor demande respectueusement que la chambre d’appel inverse toutes les déclarations de culpabilité et les condamnations prononcées à son encontre et annule le verdict », indique la défense de l’ancien président dans une requête déposée mercredi rendue publique par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL). Le bureau du procureur a également fait appel. La défense avait annoncé le 19 juin son intention de faire appel de la condamnation de Charles Taylor, 64 ans, reconnu coupable le 26 avril d’avoir soutenu, en échange de diamants, les rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) lors de la guerre civile en Sierra Leone qui avait fait 120.000 morts entre 1991 et 2001. La défense de M. Taylor affirme notamment que les juges ont commis des erreurs de droit en se basant sur des « preuves par ouï-dire non corroborées » et en ne réussissant pas à évaluer la crédibilité des sources de ces informations. M. Taylor doit purger sa peine en Grande-Bretagne en vertu d’un accord avec le TSSL, mais ses avocats ont assuré qu’il resterait écroué à La Haye jusqu’à ce que la procédure en appel soit achevée. AFP