Partager

En s’imposant par le minimum (1-0) à Mopti grâce à un but de son défenseur Issa Traoré à la 88e devant le Débo de la localité, le Djoliba, avec 42 points, conforte sa place de leader à l’issue de la 19e journée du championnat national de ligue 1. Une journée disputée alors que la précédente (18e) est reléguée aux calendes grecques par Malifoot, qui détient une logique singulière.

La 19e journée du championnat national a pris fin lundi dernier. Elle a été marquée par la large victoire du COB (4-0) sur l’ASB. Ce résultat profite aux Verts, car ils engrangent trois précieux points. A l’instar du COB, cette journée a été bénéfique aux Blancs de Bamako. Les poulains de Cheick Oumar Koné, occupent la 2e place avec 34 points. Les Blancs se frottent les mains à cette place grâce à leur victoire (2-0) sur le Réal.

A noter que cette rencontre marque le baptême du feu de l’entraîneur Cheick Oumar Koné. L’ancien entraîneur du Nianan, du Réal, de l’Usfas et des Aigles Espoirs a en effet signé chez les Blancs de Bamako, son club de tous les jours. Il succède à cette fonction à son homonyme Cheick Diallo, qui a démissionné il y a quelques mois.

Les équipes du Meguetan (Nianan-CSD) ont concédé le nul (1-1) dans leur duel. Le duel CSK-Usfas a tourné à l’avantage des Centristes (1-0). Les Onze Créateurs se sont fait une santé en battant (2-1) l’Asko, une victoire qui propulse la formation de Niaréla au milieu du tableau.

A l’instar de l’équipe de Niaréla, l’AS Bakaridjan de Barouéli a empoché les points de la victoire en s’imposant (2-0) au stade Amary Daou de Ségou devant le Stade malien de Sikasso. Une victoire importante pour l’équipe de l’entraîneur Moussa Kéita « Dougutigui », éliminée par une étonnante équipe de Tadona de Bougouni en Coupe du Mali.

Mieux, avec 33 points et à un point du second, l’équipe de Baroueli s’installe à la 3e place. L’Usfas également s’est inclinée (1-0) devant le CSK.

Et le leader, le Djoliba en s’imposant (1-0) dans les ultimes minutes face au Débo a ramené trois points de son déplacement de la Venise malienne. Cette rencontre a été suivie d’une lettre de protestation, suite à « des violences d’ordre physique et verbal et qui ont entraîné la destruction du matériel d’animation ainsi que les drapeaux » portant les couleurs de Heremakono.

En bas du tableau, on retrouve le Débo Club de Mopti, 13e au classement avec 12 points, et le Nianan de Koulikoro, qui reste toujours la lanterne rouge avec seulement 8 points à son compteur.


Boubacar Diakité Sarr

02 Juillet 2008