Partager

Une victoire, quel que soit le score ou un match nul avec des buts cet après-midi, contre la Mauritanie suffira à la sélection nationale locale pour décrocher le ticket des quarts de finale

La sélection nationale locale dispute son deuxième et dernier match de poules, aujourd’hui contre la Mauritanie, au complexe olympique Miloud Hadefi d’Oran. L’enjeu est de taille pour les Aigles Locaux, mais aussi pour les Mourabitounes Locaux et même les Palancas Negras d’Angola qui sont exemptés de cette journée. Et pour cause, les trois pays sont toujours en course pour la qualification et c’est seulement à l’issue du match d’aujourd’hui que l’on connaîtra le nom de l’heureux élu des quarts de finale. Mais si le Mali et la Mauritanie sont maîtres de leur destin (la victoire, quel que soit le score, qualifie les deux pays), l’Angola devra compter sur des circonstances favorables pour espérer disputer les quarts.

A l’issue des deux premières journées de compétition, la situation est la suivante : l’Angola occupe la tête du classement, avec 2 points (2 matches nul en autant de sorties), devant le Mali (1 point) et la Mauritanie qui affiche également une unité au compteur, mais avec une différence de buts inférieure à celle des Aigles Locaux (3 buts marqués et 3 encaissés pour le Mali, zéro marqué et zéro encaissé pour la Mauritanie).

Pour la confrontation d’aujourd’hui face aux Mourabitounes Locaux (surnom de la sélection mauritanienne, ndlr), les hommes du sélectionneur Nouhoum Diané ont besoin d’un match avec buts pour décrocher le précieux sésame, alors que la Mauritanie est dans l’obligation de s’imposer pour passer. Quant à l’Angola, il se qualifierait si le Mali et la Mauritanie font match nul et vierge et que les Aigles Locaux prennent au moins trois cartons jaunes (voir ci-dessous l’article 74). L’autre possibilité de qualification pour les Palancas Negras d’Angola est le tirage au sort, en cas d’égalité parfaite avec le Mali.

Mais les Aigles Locaux ne souhaitent pas lier leur avenir aux cartons ou au tirage au sort. Ils ne jurent que par la victoire et se disent confiants pour la suite des événements. «Le premier match n’a pas été facile et on doit gagner le deuxième match pour se qualifier. On s’est préparé avec cet état d’esprit. On a parlé entre nous et le groupe n’a qu’un seul objectif :  battre la Mauritanie et participer aux quarts de finale. Il n y’a pas de calculs à faire», martèle le milieu de terrain Ibourahima Sidibé.

Pour sa part, l’arrière gauche, Ousmane Diallo assure que tous les réglages nécessaires ont été effectués par le staff technique, ajoutant que la confrontation avec la Mauritanie «est une finale qu’il faut impérativement gagner». «Nous n’allons pas faire de calcul pour le match, ni pour les cartons, nous sommes là pour gagner. Nous connaissons l’équipe mauritanienne, nous l’avons rencontrée deux fois en amical à Nouakchott», rappelle le joueur. Son coéquipier Moussa Koné ne dit pas autre chose. «Nous allons jouer pour obtenir trois points, si on joue collectif et solidaire, on peut gagner le match», estime l’attaquant des Aigles Locaux.

Le sélectionneur des Aigles Locaux, Nouhoum Diané assure que ses joueurs se sont bien préparés, tant sur le plan mental que physique. «Nous avons tiré les leçons du premier match contre l’Angola. On a beaucoup travaillé sur les lacunes étalées lors du premier match. Ce match contre l’Angola doit servir de leçon», a dit le technicien malien. «Nous avons échangé avec les joueurs, on s’est préparé en fonction de l’enjeu. Je connais un peu la Mauritanie, elle a beaucoup progressé ces dernières années.

En réalité, ce sont presque les mêmes joueurs qui jouent en équipe A. Le match ne s’annonce pas facile, mais nous sommes confiants», a conclu Nohoum Diané.
Contrairement au Mali qui a terminé 2è du dernier CHAN, la Mauritanie cherche sa première victoire dans une compétition majeure de la Confédération africaine de football (CAF). Lors des CHAN 2014 et 2018, les Mourabitounes Locaux ont perdu tous leurs matches. Et lors de la CAN 2019, la sélection mauritaniene a fait deux nuls et une défaite avant de perdre tous ses matches lors de l’édition de 2021.

Vendredi dernier, les Mourabitounes Locaux ont accroché les Angolais (0-0) et ce match nul a été fêté comme une victoire par les joueurs et leurs supporters. Le sélectionneur franco-comorien de la Mauritanie, Amir Abdou et ses hommes comptent capitaliser ce nul pour réaliser leur première victoire dans une compétition de la CAF et se qualifier pour les quarts de finale.

Les Mauritaniens ont effectué leur premier stage de préparation à Alger du 7 au 17 décembre et livré un match amical, le 14 décembre contre l’Algérie (0-0). Le technicien comorien et ses joueurs ont ensuite poursuivi leur préparation à Tabarka en Tunisie où ils ont disputé deux rencontres amicales contre la Côte d’Ivoire, lourdement battue 3-0 et le Niger, défait 2-0. Le pays qui sortira vainqueur de la poule des Aigles Locaux affrontera le Sénégal en quarts de finale.

Envoyé spécial
Ladji M.DIABY

Aujourd’hui au complexe olympique Miloud Hadefi d’Oran
16h : Mauritanie-Mali

SOURCE : ESSOR