Partager

L’ailier gauche des Aigles locaux, Moussa Ballo, aux prises avec un Zimbabwéen, a été élu l’Homme du match

Avec deux victoires et un match nul, le Mali termine leader avec 7 points, et se qualifie pour les quarts de finale avec l’hôte du CHAN, le Cameroun (5 points), grâce au nul face au Burkina Faso (0-0), éliminé.

Au compte de la troisième journée de la poule A, le Mali a battu le Zimbabwe (1-0), ce dimanche 24 janvier, au stade de Japama à Douala. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Demba Diallo (12è min).

Les joueurs de Nouhoum Diané auraient pu se contenter d’un match nul pour assurer leur qualification pour le second tour. Mais l’enjeu de la tête du classement était trop important pour ne pas déployer face à une équipe des Warriors déjà éliminée après deux défaites, incapable de sauver l’honneur.

Dès le coup d’envoi de la partie, les Aigles ont pris le jeu à leur compte et ouvert le score à la 12e minute, sur une belle combinaison. Moussa Ballo centre pour Ibourahima Sidibé qui trouve en retrait Demba Diallo, bien placé au point de penalty et qui ne se fait pas prier pour propulser le cuir au fond des filet.

Les Zimbabwéens peuvent nourrir des regrets, passés tout près de l’égalisation à la 33e minute de jeu. Tavengwa trouve en profondeur Matare qui ouvre sa frappe, mais le portier Djigui Diarra s’interpose du pied et renvoie la balle en corner.

De retour sur l’aire de jeu pour la seconde période, Demba Diallo passe tout près d’un doublé, mais sa frappe n’est pas cadrée (50è min). Ensuite, ce sera le tour de Moussa Koné de rater le 2-0. Bien servi par Demba Diallo, qui avait débordé côté gauche, l’attaquant des Aigles, seul face à Nelson Chadya, perd son duel avec le gardien adverse.

Grosse frayeur pour les Aigles qui auraient pu se faire rattraper au score à la 88e minute, si Leroy Mavungu n’avait pas été maladroit. Score de la partie 1 but à 0.

Ladji M Diaby

Source: L’Essor