Partager

Larges vainqueurs 3-1 du Sily national, samedi au stade Modibo Keïta, le capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers pourront se contenter d’un nul ou même d’une défaite par la plus petite des marges pour valider leur ticket pour la phase finale

Les Aigles se rapprochent de la phase finale du Chan, Afrique du Sud 2014. C’est le moins que l’on puisse dire après le large succès 3-1 du capitaine Soumaïla Diakité et de ses coéquipiers face à la Guinée, samedi en éliminatoires aller. Certes, la victoire a été acquise dans la douleur mais les nôtres ont réussi l’essentiel et effectueront le voyage de Conakry avec un pécule de deux buts d’avance. Après avoir mal débuté la rencontre en concédant un penalty dès la 9è minute, les Aigles locaux se sont réveillés pour remettre les pendules à l’heure, avant de marquer deux nouveaux buts en 2è période.

Dans cette rencontre, les deux équipes ont évolué dans le même schéma tactique (un 4-4-2) et ce sont les Guinées qui se montreront dangereux dès l’entame en exploitant le côté droit de la défense malienne. Aux 3è et 6è minutes, François Kamano délivrera deux centres. Sur le premier, Aly Badara Soumah ne parviendra pas à redresser la trajectoire du ballon (3è min) tandis que le second centre ne trouvera aucun preneur (6è min). Deux minutes plus tard, l’attaquant Mohamed Camara pénètre dans la surface malienne avant d’être déséquilibré.

L’arbitre burkinabé, Zio Juste Ephrem, n’hésite pas et montre le point de penalty. Sambigou Bangoura exécute la sentence sans trembler et débloque le tableau d’affichage pour les visiteurs (1-0, 9è min). Ce but matinal du Sily national n’entame pas le moral des Maliens. Ni les joueurs, ni l’encadrement ne paniquent après l’ouverture du score par la Guinée. Menée au tableau d’affichage devant son public, l’équipe nationale essaye de revenir au score. Mais les joueurs n’arrivent pas à inquiéter le portier adverse, Abdoul Aziz Keïta bien protégé par sa défense qui employait souvent les grands moyens pour stopper l’attaque malienne.

C’est justement suite à une faute commise sur Moussa Koné par l’arrière-garde guinéenne que viendra le but de l’égalisation pour les Aigles. Adama Traoré envoie un coup franc puissant que le portier guinéen repousse dans les pieds de Moussa Koné dit Koffi qui marque de près (1-1, 23è min). Peu après la demi-heure, les Guinéens répliquent. Suite à un corner cafouillé dans la surface malienne, François Kamano hérite du cuir mais sa tentative est repoussée in extremis pour un nouveau corner, (38è min). La seconde période sera plus animée que la première.

Les Guinéens sortent de leur camp et tentent de répliquer aux assauts des Aigles. Pendant quelques minutes, les hommes de Lappé Bangoura produiront même un jeu mieux élaboré, mais ne parviennent pas à concrétiser leur légère domination. Peu après l’heure de jeu, le Syli national obtient une occasion nette et il faudra toute la classe du keeper Soumaïla Diakité pour contrer Djibril Diakité (62è min).

Après cette occasion, les Guinéens commencent à reculer à cause certainement de la fatigue. Les Aigles en profitent pour prendre la direction du jeu et accentuer la pression sur les visiteurs. Résultat : les nôtres prennent rapidement l’avantage au tableau d’affichage et pour la première fois de la rencontre. Tout partira d’un corner d’Adama Traoré qui sera repoussé du poing par le portier Abdoul Aziz Keïta. Idrissa N. L. Traoré récupère le cuir et délivre un centre que Mahamadou Doumbia dévie de la tête dans les buts adverses (2-1, 70è min). Cinq minutes plus tard, l’équipe nationale assomme le Sily avec un troisième signé Idrissa N. L. Traoré. Servi à l’entrée de la surface par Mahamadou Doumbia, le milieu offensif déclenche un missile qui termine sa course dans le petit filet (3-1, 75è min). Les Aigles auraient pu corser l’addition si Abdoulaye Sissoko n’avait tiré dans les mains du portier adverse alors qu’il avait des partenaires libres de tout marquage, (77è min).

Il y a aussi cette reprise manquée d’Idrissa N. L. Traoré suite à un centre de Mahamadou Doumbia, (83è min). Dans les dernières minutes, les Guinéens chercheront à réduire la marque mais sans succès. Score final : 3-1 pour l’équipe de Djibril Dramé qui prend ainsi une bonne option sur la qualification à la phase finale. En tout cas, il s’agit là d’une bonne opération pour le capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers qui pourront se contenter d’un nul ou même d’une défaite par le strict minimum pour valider leur ticket lors de la manche retour prévue le 28 juillet à Conakry.

L’équipe guinéenne était accompagnée d’une forte délégation composée d’une vingtaine de journalistes, d’encadreurs dont le Français Michel Dussuyer, de dirigeants et de supporters qui ont chanté et dansé avec la troupe de l’Union nationale des associations des supporters des Aigles du Mali (UNASAM) pendant tout le match. Cet engouement autour de l’équipe guinéenne s’explique par le fait que la Guinée n’a plus que le Chan pour se racheter de ses contre-performances de la dernière CAN et des éliminatoires du Mondial 2014.

Visiblement, les Guinéens y croyaient pour ce match surtout avec la présence dans l’équipe de plusieurs joueurs capés revenus cette année au pays après leur séjour dans les championnats étrangers. Il s’agit notamment de Sambigou Bangoura, d’Ibrahima Sory Bangoura et du gardien Kémoko Camara. Les deux premiers ont débuté la rencontre, tandis que Kémoko Camara est resté sur le banc. Reparti avec trois buts dans ses valises, le Sily national fera donc pour se racheter au retour. Le sélectionneur national Djibril Dramé et ses joueurs sont avertis.

L. M. DIABY

Samedi 6 juillet au stade Modibo Keïta Mali-Guinée : 3-1 Buts de Moussa Koné (23è min), Mahamadou Doumbia (70è min) et Idrissa N. L. Traoré (75è min) pour le Mali; Sambigou Bangoura (9è min s.p.) pour la Guinée. Arbitrage du Burkinabé Zio Juste Ephrem assisté de ses compatriotes Tiama Seydou et Teo
Max Philippo.

Mali : Soumaïla Diakité (cap), Oumar Koné, Issaka Samaké, Souleymane Konaté, Salif Coulibaly, Cheick M. C. Doumbia, Boubacar Simpara
(Idrissa N. L. Traoré), Adama Traoré, Abdoulaye Sissoko, Mahamadou Doumbia (Amara mallé) et Moussa Koné (Mamadou Sidibé).

Entraîneur : Djibril Dramé. Guinée : Abdoul Aziz Keïta, Ibrahima Sory Bangoura, Nabilaye Camara, Ibrahima Sory Comté, Fodé Camara (cap), Abdoulaye Camara (Oumar Touradé Bangoura), Djibril Diakité, François Kamano (Ousmane Barry), Mohamed Camara et Sambigou Bangoura (Balla Camara). Entraîneur : Lappé Bangoura.

Essor du 08 Juillet 2013