Partager

La sélection nationale affronte l’Afrique du Sud aujourd’hui pour le compte de la deuxième journée avec comme enjeu principal, la première place du Groupe A. L’autre match de la poule opposera le Nigeria et le Mozambique

jpg_une-2526.jpgLa sélection nationale locale affronte l’Afrique du Sud aujourd’hui au compte de la 2è journée du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) groupe A. Lors de leur première sortie, les deux équipes avaient gagné face, respectivement au Mozambique (3-1) et au Nigeria (2-1). Aujourd’hui au stade de Cape Town, c’est donc la première place du groupe qui est en jeu entre les Aigles et les Bafana Bafana.

Samedi, lors de leur entrée en lice, les Aigles ont surpris plus d’un en s’imposant 2-1 face au Nigeria. Plus que la victoire, c’est la manière avec laquelle la sélection nationale a signé ce succès qui a impressionné les supporters maliens. Les Aigles ont fait une opposition de qualité avec un bloc défensif très solide et bien organisé. Avec des ailiers très rapides, un meneur de jeu bien inspiré et un avant centre très remuant malgré quelques ratages, les hommes de Djibril Dramé ont pratiqué un football direct qui a mis en mal la défense nigériane.

Cité parmi les favoris de la compétition avant le coup d’envoi, le Nigeria, conduit par Stephen Keshi, sélectionneur de l’équipe championne d’Afrique en 2013, n’est donc pas ce que l’on croyait. En tout cas contre les Aigles, les Super Eagles n’ont rien prouvé et ne se sont quasiment pas montrés menaçants dans la surface de réparation adverse. C’est pourquoi la performance des Aigles contre le Nigeria a besoin d’être confirmée. Mais comment le capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers vont-ils se comporter face à une équipe talentueuse comme l’Afrique du Sud ?

Il faut rappeler que l’Afrique du Sud fait partie des pays qui n’ont jamais battu les Aigles en compétitions officielles. Aussi bien dans la catégorie sénior que dans les sélections de catégories d’âge, les Sud Africains n’ont jamais réussi à damer le pion au football malien.

Et l’un des échecs les plus retentissants de la nation Arc-en-ciel contre notre pays reste l’élimination des Bafana-Bafana par les Aigles en quarts de finale de la dernière CAN que les Sud Africains avaient abritée. Même si la CAN est différente du CHAN comme nous le disions dans notre édition du lundi, ce revers reste encore en travers la gorge des Bafana-Bafana et il ne fait guère de doute que l’ombre de la dernière confrontation entre nos deux sélections planera sur le match d’aujourd’hui.

D’un côté, les Sud Africains aborderont la rencontre avec un esprit revanchard et de l’autre, les Maliens auront à cœur de prouver que la victoire de la CAN n’est pas le fruit du hasard, pas plus que leur belle prestation de la première journée contre le Nigeria.

La formation sud africaine sera conduite par des joueurs d’expérience comme Siphiwe Tshabalala, Bernard Parker et autres. Siphiwe Tshabalala est l’auteur du premier but de la première Coupe du monde disputée en Afrique du Sud (2010). Contre le Mexique (1-1) en match d’ouverture de la compétition, il avait ouvert le score à la 55è minute d’une frappe puissante.

Le milieu de terrain de 30 ans est désormais un joueur respecté et expérimenté, après deux CAN (2006 et 2008), une coupe des Confédérations (2009) et un Mondial (2010). Quant à Bernard Parker, il a été révélé au grand public lors de la coupe des Confédérations 2009 lorsqu’il réalisa le doublé contre Nouvelle-Zélande (2-0 pour l’Afrique du Sud) lors de la 2è journée des matches de poule.

Samedi encore, Parker a inscrit deux des trois buts de son pays lors de la victoire des Bafana-Banafa contre le Mozambique en match d’ouverture du CHAN (3-1). Ces deux joueurs Siphiwe Tshabalala et Bernard Parker doivent être surveillés comme le lait sur le feu par la défense malienne.

Afrique du Sud-Mali sera donc un remake du quart de finale de la derrière CAN remportée par le Mali (1-1, 3-1 t.a.b.). A l’épreuve des tirs au but, seul le premier tireur sud africain, Siphiwe Tshabalala avait marqué; Soumaïla Diakité bloquera les deux autres tentatives avant que le 4è tireur ne renvoie sa tentative largement à côté.

Question : les Aigles vont-ils refaire le coup de la CAN en faisant pleurer à nouveau les supporters sud africains ? C’est tout le mal qu’on peut souhaiter pour le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers qui ont réchauffé le cœur de plus d’un supporter en dominant 2-1 le Nigeria, samedi dernier lors de la première journée du groupe A.

L. M. DIABY

– —

Aujourd’hui au stade de Cape Town

15h : Afrique du Sud-Mali 



19h : Nigeria-Mozambique

L’Essor du 15 janvier 2014