Partager

La sélection nationale a terminé la phase de poules en beauté en dominant 2-1 le Mozambique, dimanche à Athlone stadium de Cape Town. Grâce à ce succès, le Mali se qualifie pour les quarts de finale, avec en prime la première place du groupe devant le Nigeria large vainqueur 3-1 de l’Afrique du Sud

jpg_une-2549.jpgTrois matches, deux victoires, un nul, cinq buts marqués, trois encaissés : disons-le sans ambages, les Aigles ont réalisé un parcours plus qu’honorable au premier tour du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qui se déroule depuis le 11 janvier en Afrique du Sud. Après s’être offert le scalp du champion d’Afrique nigérian lors de la première journée du tournoi (2-1) et contraint l’hôte sud africain au nul lors de la deuxième journée (1-1), la sélection nationale a terminé la phase de poules en beauté en dominant 2-1 le Mozambique, dimanche à Athlone stadium de Cape Town. Les Mambas du Mozambique ont ouvert le score à la 39è minute par Josemar, mais au retour des vestiaires, Ibourahima Sidibé a remis les pendules à l’heure pour le Mali (48è min), avant qu’Idrissa Naman Laïco Traoré ne marque le but de la victoire pour les Aigles dans les arrêts de jeu (90è min+2 s.p).

Grâce à ce succès, le Mali s’est classé premier du groupe A avec 7 points, devant le Nigeria large vainqueur 3-1 des Bafana-Bafana dans l’autre match de la poule. Les Aigles devancent les Super Eagles d’une courte tête (1 point) et affronteront le deuxième du groupe B. C’est une belle performance pour le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers qui ne cessent de surprendre leur monde depuis le coup d’envoi de cette troisième édition du Championnat d’Afrique des nations, Afrique du Sud 2014. Certes, la sélection nationale a fait couler quelques sueurs froides dans le dos des supporters, dimanche face aux Mambas de Mozambique. Mais sur l’ensemble de leur prestation, les joueurs de Djibril Dramé ont encore bien maîtrisé le sujet et malgré leur engagement et leur détermination sur le terrain, les Mozambicains n’ont jamais réussi à se hisser à la hauteur des nôtres, à fortiori contester la supériorité technique des Aigles. Qui aurait parié sur le Mali dans ce tournoi, surtout après la piètre prestation de l’équipe lors de son stage de préparation (deux défaites contre la Libye et Santos FC de Cap Town et un nul face au Ghana) ? A dire vrai, la côte des Aigles était au plus bas avant le coup d’envoi du CHAN et la défaite lors du dernier match de préparation face à la modeste formation de Santos FC n’a fait que renforcer le doute autour du team de Djibril Dramé. Mais comme aiment le dire les techniciens eux-mêmes,

chaque match a ses vérités et les choses peuvent aller vite en football. Le parcours que viennent de réaliser les Aigles illustre parfaitement cette réalité. Non seulement la sélection malienne a déjoué les pronostics en se qualifiant dans un groupe où elle n’était pas forcément considérée comme une favorite, mais mieux, elle a été la seule équipe qui n’a concédé aucune défaite en trois matches. Pour ceux qui suivent les Aigles, version Djibril Dramé depuis le dernier tournoi UEMOA, la bonne surprise n’est cependant pas la qualification de l’équipe pour les quarts de finale du CHAN. Celle-ci vient plutôt de la ligne d’attaque restée muette pendant tout le stage de préparation (trois matches sans le moindre but, soit 270 minutes de disette), mais qui vient de marquer 5 buts en 3 rencontres. Ces cinq réalisations portent les signatures de quatre joueurs : Ibourahima Sidibé (2), Abdoulaye Sissoko, Adama Traoré et Idrissa Naman Laïco Traoré (1 but chacun). Tous les quatre internationaux sont des joueurs à vocation offensive et on note que les trois premiers participent au CHAN pour la première fois de leur carrière. La sélection malienne est d’ailleurs composée à 96% des joueurs qui effectuent leur baptême du feu à ce niveau puisque les milieux offensifs, Idrissa Naman Laïco Traoré et Morimakan Koïta, l’arrière-latéral, Oumar Koné et le défenseur central, Souleymane Konaté sont les seuls rescapés du CHAN 2011 qui s’était déroulé au Soudan.

-LA DESILLUSION DES BAFANA-BAFANA- Comme lors de la Coupe du monde 2010 qu’elle a organisée, l’aventure du CHAN s’est achevée pour l’Afrique du Sud dès le premier tour. Largement battus 3-1 par les Super Eagles du Nigeria, dimanche lors de la dernière journée des matches de poule, les Bafana-Bafana ont dit adieu au tournoi et ne disputeront pas les quarts de finale. C’est une grosse désillusion pour la nation Arc-en-ciel qui intervient presqu’un an jour pour jour après l’échec des Sud Africains en quarts de finale de la CAN face…au Mali. Il faut dire que cette élimination prématurée de la sélection sud africaine était prévisible quand on sait que les Bafana-Bafana étaient privés des services de plusieurs internationaux, le plus grand club du pays, les Orlando Pirates ayant refusé de libérer ses joueurs pour le CHAN. La dégringolade continue donc pour les Sud Africains vainqueurs de la CAN 1996 à domicile mais qui, depuis ce sacre, accumulent les contre-performances sur l’échiquier continental. Du moins au niveau des sélections nationales parce que dans les compétitions africaines des clubs, le pays de feu Nelson Mandela obtient quelques fois des résultats significatifs, à l’image des Orlandos Pirates finalistes de la dernière Ligue des champions (défaite contre les Egyptiens du National Al-Ahly).

S. B. TOUNKARA

Dimanche à Athlone stadium de Cap Town.

Mozambique-Mali : 2-1. But de Josemar (39è min) pour le Mozambique, Ibourahima Sidibé (48è min) et Idrissa Naman Laïco Traoré (90è min+2 s.p) pour le Mali.

L’équipe du Mali : Soumaïla Diakité (cap), Oumar Koné, Issaka Samaké, Ousmane Keïta, Souleymane Konaté, Cheick Mohamed Chérif Doumbia, Yaya Samaké, Adama Traoré (Mamadou Sidibé), Abdoulaye Sissoko, Hamidou Sinayoko (Idrissa N. L. Traoré).

Entraîneur : Djibril Dramé.

L’Essor du 21 Janvier 2014