Partager

A trois journées du championnat national DI, les choses commencent à se préciser, quant au futur champion du Mali. Ainsi, c’est une rude bataille qui s’est engagée entre le Sigui de Kayes, le Stade malien de Sikasso, la Commune II et le CS Duguwolofila.

Tous les regards étaient donc braqués sur le duel entre le Stade malien de Bamako et le Club Olympique de Bamako, respectivement 1er et 2e, avec 49 points et 48 points. Ce match avait l’allure d’une finale de coupe du monde, qui a vu la présence d’un certain nombre de personnalités importantes du pays.

Au finish, c’est le Stade malien de Bamako qui a remporté le match sur le score de 2 à 0, face à son poursuivant immédiat, qui totalise 52 points ; tandis que le COB est, du coup, relégué à 4 points et possède désormais 48 points.

A Kayes, le Sigui avait une occasion de se maintenir, face à l’ASB qui était parti avec une équipe B. Malheureusement, les 2 équipes se sont séparées sur le score de 1 but partout.

Le CS Duguwolofila s’est donné une bonne santé en battant l’USFAS (1-0). Du coup, l’équipe de Duguwolofila dépasse la Commune II, qui a été battue par l’AS Réal de Bamako.

Les Scorpions, qui sont à 27 points, sont totalement écartés de la relégation et peuvent dérouler le reste du championnat. L’AS Bakaridjan, depuis sa défaite en finale de la coupe du Mali le, 29 juillet dernier, n’arrive plus à sourire avec une 2e défaite successive, face à l’ASKO (2-3) qui a déjà assuré son maintien.

C’est dire que, quels que soient les résultats des matches (joués tard dans la nuit) du Djoliba-Sikasso et du CSK-Nianan, rien ne pourra changer, tant à la tête qu’au bas du tableau. Seulement, une victoire du Nianan, face au CSK, peut permettre à l’équipe de Kouilikoro de sortir définitivement de la zone de relégation.

Au sortir de cette 23e journée, on retiendra que les Blancs de Bamako sont bien partis pour succéder à eux-mêmes, et cela, pour leur 12e titre. Une belle revanche pour l’entraîneur Cheick Diallo, aux dépens de ses détracteurs.

En effet, Cheick Diallo avait été accusé, à tort ou à raison, d’avoir été la cause du limogeage de Mohamed Magassouba, en vue de prendre son poste. En tout cas, il vient de prouver, une fois de plus, qu’il reste et demeure attaché à son club d’amour.

Cette journée a permis à Bakary Coulibaly d’augmenter son capital but à 15. Notons que depuis institution de la nouvelle formule de championnat en 1981, trois équipes seulement ont pu décrocher le titre national.

Le Stade malien de Bamako a été sacré champion 11 fois, le Djoliba AC, 10 fois, et l’AS Réal de Bamako, 3 fois. Pour rappel, la première équipe championne du Mali fut les Scorpions de Bamako.

Sadou BOCOUM

14 août 2007.