Partager

A l’issue de la 21e journée du championnat national de football, le Stade malien de Bamako s’est installé seul dans le fauteuil de leader en concédant le nul vierge face au Djoliba et en profitant surtout de la défaite (2-1) du COB face au CSK.

La 21e journée du championnat national s’est jouée le week-end dernier. Dans le match des mal classés, le C. S. Duguwolonfila s’est refait une santé en dominant le Stade malien de Sikasso (1-0). Les Koulikorois ont enfoncé leurs adversaires du jour, qui se retrouvent ainsi à la 13e place devant la lanterne rouge, le Sigui de Kayes. Après avoir manqué un penalty en 1re période, les joueurs de la Capitale des Rails ont plié l’échine devant l’Association sportive de Korofina (Asko), qui s’est imposée par 3-0.

A Ségou, l’AS Bakaridjan de Barouéli a été tenue en échec par les militaires de l’Usfas un but partout. L’unique réalisation de Bakaridjan est l’œuvre d’Abdoul Karim Magassouba. Un but qui va certainement alimenter les débats suite au remplacement controversé du goleador lors de la finale de la Coupe du Mali.

Depuis l’arrivée de son nouvel entraîneur guinéen, l’Association sportive de Bamako (ASB) connaît une amélioration dans son jeu. Celle-ci s’est traduite une fois de plus par une victoire (2-1) sur l’AS Commune II. L’AS Réal a, de son côté, atomisé le Nianan de Koulikoro 4 buts à 0. Les joueurs de Banou Makadji n’ont pas pu résister au talent des Momo Wandel Soumah et autres Jacques Koffi Nguessan.

Si le COB et le Centre Salif Kéita (CSK) s’étaient séparés sur un score nul à l’aller, les Centristes sont sortis victorieux de l’une des grandes affiches de cette 21e journée. Les Domingo Boys (CSK) ont fait perdre aux poulains d’Aliou Badra Diallo leur place de co-leader avec le Stade malien de Bamako. Les Blancs de Bamako ont bien profité de la défaite des Olympiens (COB) en faisant match nul vierge avec le Djoliba AC.

Dans le classico du football malien, le Stade ne devra son salut qu’à la clairvoyance du coach Cheick Diallo en seconde période et à la maladresse des attaquants du Djoliba devant les buts de Soumbeyla Diakité. A l’image d’Ousmane Bagayoko, les poulains de Fagnéry Diarra ont gâché un nombre incalculable d’occasions franches de but.

Avec 46 points contre 45 pour le COB et 43 pour le Djoliba, le Stade malien de Bamako est le grand bénéficiaire de cette journée et a plus que jamais son sort entre ses mains dans la conquête du titre de champion.


Ogopémo Ouologuem

(stagiaire)

06 août 2007.