Partager

Le partage de points n’arrange aucune des deux équipes

Les filets sont restés inviolés, lundi lors du match Stade malien-Yeelen olympique, comptant pour la 30è journée du championnat national. Un 0-0 qui n’arrange aucune des deux formations, surtout les Blancs qui, avec 46 points, ont quasiment dit adieu au titre de champion.

Pour les Académiciens de Yeelen, 13è avec 35 points, rien n’est encore acquis et l’équipe va devoir continuer à se battre pour préserver sa place dans l’élite. Pour revenir au match proprement dit, il a été d’un niveau technique assez moyen, à l’image de la première période qui s’est terminée sans le moindre tir cadré.

À la mi-temps, la pluie s’est invitée à la fête, inondant ainsi la pelouse du stade Mamadou Konaté. À la fin de la rencontre, la déception était perceptible de part et d’autre. «Cette rencontre n’a pas été facile. Les jeunes de Yeelen olympique ont bien joué et nous ont posés beaucoup de problèmes. Il faut avouer que les occasions n’ont pas été nombreuses. Il y a des regrets parce que ce nul nous prive du podium», a réagi l’entraîneur du Stade malien, Houssein Saloum. «Il reste quatre journées avant la fin du championnat, donc nous allons nous préparer en conséquence», a ajouté le technicien.

L’entraîneur de Yeelen olympique, Mohamed Bamba, lui, s’est dit satisfait de la prestation de ses joueurs, tout en admettant que l’équipe a manqué de percussion devant. «Les joueurs étaient très motivés et se sont battus de la première à la dernière minute. Nous avons obtenu quelques occasions qui auraient pu nous permettre de gagner, mais les jeunes ont confondu vitesse et précipitation devant les buts», a analysé le technicien.  En deuxième heure, l’ASKO s’est promenée 4-1 devant l’US Bougouba.

Source: L’Essor