Partager

La 22ème journée du championnat national a débuté samedi dernier avec les matches ASKO-Onze Créateurs et CSK-Sigui de Kayes. L’explication entre le sixième du classement, l’ASKO et le douzième, les Onze Créateurs était très importante pour les deux équipes. D’un côté, l’ASKO ambitionnait de prendre sa revanche après sa défaite lors de la manche aller (7è journée, 1-2) et de l’autre côté, les Créateurs avaient besoin de points pour se relancer après deux nuls consécutifs et sur le même score (1-1) face, respectivement au Nianan et au CSK.

Mission accomplie pour les Oranges de Korofina qui se sont imposés par le score sans appel de 4-1. Pourtant, les Créateurs avaient bien débuté cette rencontre avec cette première tentative déclenchée à la 4ème minute par Mamadou Soro. Suite à un exploit personnel, le milieu du terrain de Niaréla expédie un violant tir qui oblige le keeper de Korofina, Ibrahim B. Mounkoro a sortir le grand jeu pour empêcher le cuir d’aller au fond de ses filets. Remake six minutes plus tard : bien servi par Aimé Koffi, Mamadou Soro contrôle le cuir du pied avant de tirer à côté. A la 22è minute suite à un cafouillage, Alou Diarra bute sur le Keeper de Korofina, Ibrahim B. Mounkoro. C’est donc contre le cour du jeu que l’ASKO ouvre le score peu avant la demi-heure. A la réception d’un centre parfait de Moussa Koné, Sidiki Kourouma s’élève plus haut que tout le monde pour placer une tête imparable (25è min ; 1-0).

Dans la foulée, l’intenable Moussa Koné signe le deuxième but de l’ASKO. Suite à un coup franc bien botté par Oumar Maïga, l’attaquant de Korofina marque de la tête (28è min ; 2-0). Malgré ces deux buts, Aimé Koffi et ses partenaires ne baissent pas les bras et cherchent à tout prix à réduire le score. Après plusieurs tentatives, leurs efforts seront récompensés peu après la demi-heure du jeu. A la réception d’un coup franc d’Aimé Koffi repoussé par le Keeper de Korofina, Mahamadou Coulibaly marque de près (39è min ; 2-1). On en restera là jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires les Créateurs reviennent avec de bonnes intentions. Ils installent un siège permanent devant les buts d’Ibrahima B. Mounkoro, mais n’arrivent pas à concrétiser leur domination.

A la 62ème, l’ASKO obtient un penalty, suite à une faute du défenseur Mamadou Diaby sur Moustapha Tounkara. Mamadou Diarra transforme la sentence (62è min ; 3-1). Six minutes plus tard, Boubacar Diarra ajoute un quatrième but pour les Oranges (68è min ; 4-1). Le score n’évoluera plus jusqu’au coup du sifflet final du référé central, Ibrahim H. Haïdara. En deuxième heure le CSK a encore trébuché en concédant le nul 0-0 face au Sigui de Kayes.

Samedi 9 juin au stade Modibo Keïta

ASKO-Onze Créateurs : 4-1

Buts de Sidiki Kourouma (25è min), Moussa Koné (28è min), Mamadou Diarra (62è min s.p), Boubacar Diarra (68è min) pour l’ASKO ; Mahamadou Coulibaly (39è min) pour les Onze Créateurs.

Arbitrage de Ibrahim H. Haïdara assisté de Adama S. Koné et Sambou Diakité.

ASKO : Ibrahima B. Mounkoro (cap), Ousmane Keïta (Adama S. Mariko), Moussa Coulibaly, Boubacar Dembélé, Oumar Maïga, Boubacar Diarra, Alassane Diabaté, Moussa Koné (Lona dit O. Dembélé), Mamadou Diawara, Sidiki Kourouma et Moustapha Tounkara (Bah Keïta).

Entraineur : Mamadou Sy.

Onze Créateurs : Mamadou Traoré, Sékou Diarra, Moussa Sissoko, Mamadou Diaby, Maruis Hamed, Michi Junior (Mahamadou Coulibaly), Aimé Koffi (cap), Mamadou Soro (Issoumaïla Issiaka), Mahamadou B. Cissé, Aliou Diarra et Hamidou Sinayoko.

Entraîneur : Nouhoum Diané. CSK-Sigui : 0-0

Arbitrage de Youssouf Diallo assisté de Fousseyni Traoré et Amadou Diakité.

CSK : Alassane Diallo, Mamadou Touré, Broulaye Sangaré, Sadio Diarisso, Yoro Sidibé, Baba K. Maïga, Adama Keïta, Moussa Kida, Issaka Samaké, Moussa D. Sidibé et Mohamed Keïta.

Entraineur : Adama Keïta

Sigui : Mamadou Diarra, Mamadou Bagayoko, Moussa Diarra, Moussa Keïta, Kassim Traoré, Abdramane M. Dembélé, Mamadou Dembélé, Ousmane Diakité, Ousmane K. Nany, Justice Kelechi et Mamadou Diallo (M’Bouillé Diallo).

Entraineur : Lamine Dioum.

par Boubacar Thiéro

L’Essor du 11 Juin 2012