Partager

Le leader qui trébuche, une victoire méritée du CS Duguwolofila et un nul salutaire pour l’Usfas : ce sont, entre autres, les enseignements de la 17e journée du championnat national de Ligue 1, qui a pris fin mardi dernier au stade Modibo Kéita.

Quand le Stade s’enrhume, le Djoliba éternue. Ainsi peut-on résumer les deux rencontres en retard de la 17e journée du championnat national qui ont été jouées lundi et mardi au stade Modibo Kéita.

Alors que la victoire leur suffisait pour talonner le leader, les Blancs de Bamako, en pleine crise de confiance, se sont fait surprendre (1-0) par le CSD. Cette victoire des poulains de Michel Kigoma offrait au Djoliba l’occasion de conforter davantage sa place de leader aux dépens de son grand rival.

Mais, contre toute attente, l’équipe de Hèrèmakono se fera accrocher à son tour (1-1) par le Réal. Le grand artisan de ce nul des protégés de Karounga Kéita a été sans conteste le vieux briscard Bouramablen Traoré qui, grâce à sa vista, a permis à trois minutes de la fin du match à son compère de l’attaque, Moussa Diallo, d’égaliser.

Ce but sera d’ailleurs contesté par l’équipe adverse, qui a estimé que la balle n’a pas franchi la ligne de but. A en croire les observateurs avertis, l’explication a tenu toutes ses promesses. Résultat : les Rouges comptent désormais 8 points d’avance sur les Blancs de Bamako.
Tout comme le CDS, la journée a été profitable aux Clubistes et Centristes.

En effet, le COB, avec 26 points, occupe désormais de la 6e place grâce à sa courte et précieuse victoire (1-0) face à l’Asko lors de la journée inaugurale. Même situation pour le CSK qui s’est imposé (3-1) devant les Onze Créateurs de Niaréla. Ce résultat permet aux Centristes (27 points) de remonter à la 5e place.

Outre la rencontre Djoliba-Réal, trois autres nuls ont été enregistrés. Il s’agit des rencontres Nianan-Stade malien de Sikasso (3-3), Débo-AS Bakaridjan (0-0) et Usfas-ASB (2-2).

En attendant la 18e journée, c’est la Coupe du Mali qui focalisera l’attention, du public sportif à l’occasion des 1/8e de finale.


Boubacar Diakité Sarr

12 Juin 2008