Partager

Après trois matches nuls vierges face, respectivement à l’ASKO (0-0, 8è journée), l’AS Black star (0-0, 9è journée) et aux Onze Créateurs (10è journée), le Djoliba renoue avec la victoire. Mardi, les Rouges ont mis fin à une disette de 270 minutes, en battant 1-0 Yeelen olympique, au compte de la 11è journée du championnat national. L’unique but de la partie a été marqué par Yacouba M. Maïga après seulement six minutes de jeu. Il ne fallait donc pas arriver en retard au stade Modibo Keïta pour voir l’unique réalisation de Yacouba M. Maïga qui permet aux siens de conserver le fauteuil de leader du groupe B, avec 23 points devant leurs adversaires du jour (19 points) et l’ASKO (15 points, un match de moins).

Dès le coup d’envoi de la partie, les deux équipes ont affiché leurs ambitions. D’un côté, le Djoliba voulait coûte que coûte remporter les trois points pour garder la tête du peloton, mais surtout mettre fin à une longue disette qui avait commencé à agacer les inconditionnels du Complexe sportif Karounga Keïta. De l’autre côté, Yeelen olympique avait à cœur de marquer le coup pour ce match référence et par la même occasion, se positionner dans la course à la qualification au Carré d’as. Tous les ingrédients semblaient donc réunis pour une belle empoignade, mais l’enjeu l’a emporté sur le jeu et les deux formations n’ont jamais pu jouer le football qu’on leur connaît. 

La première période a été dominée par le Djoliba qui s’est créé quelques occasions, mais n’en a concrétisé qu’une seule, alors que le deuxième acte a vu les Olympiens revenir dans la partie et porter le danger dans le camp adverse. Malheureusement pour les joueurs de la Commune II, cette montée en puissance s’est limitée au contrôle du ballon, mais pas du jeu. Et surtout, la team du technicien Mohamed Camara a manqué de percussion devant. Contrairement au match aller où les Olympiens ont posé d’énormes problèmes aux Rouges, cette fois l’équipe a évolué loin de son meilleur niveau et ne pouvait aspirer à un résultat positif. 

La faute peut-être au Djoliba qui, sans être impressionnant et sans vraiment rassuré après trois sorties infructueuses, a fait montre de réalisme, en exploitant au mieux sa période de domination. Aussi, les Rouges ont fait montre d’une grande solidarité sur le terrain, pratiquant un football agressif qui a beaucoup gêné leurs adversaires. Le canonnier Zoumana Simpara (8 buts en 11 matches de championnat) n’a pas marqué, mais il a été très actif sur le front de l’attaque et aurait pu, avec plus de réussite, réaliser le doublé dès la première période (40è et 41è minutes). 

Beaucoup de points positifs donc pour le leader de la poule B et c’est ce qu’a retenu le technicien Ibela Saturnin après la rencontre. «Le plus important pour nous, c’était de gagner et conserver notre position de leader. Nous sommes dans un championnat assez compliqué et tous les matches sont importants. Je tiens à rappeler que l’équipe du Djoliba a été renouvelée à 95%. Aujourd’hui, on a fait une bonne première période, mais après la reprise l’équipe s’est relâchée. Cela peut s’expliquer par le calendrier très chargé qui nous oblige à jouer trois matches par semaine», a ainsi analysé le technicien gabonais.  

Fair-play, le capitaine de Yeelen olympique, Bassékou Diabaté, a admis la supériorité du Djoliba, félicité l’équipe pour sa victoire, avant de se projeter vers les prochaines journées. «Je félicite le Djoliba pour sa victoire, elle est méritée. C’était un match difficile, qu’il faut déjà oublier pour se remettre au travail. Inch Allah, on fera tout pour gagner lors de la prochaine journée», a déclaré le joueur. 

L’explication entre les Rouges et les Olympiens a été suivie du choc Réal-AS Police qui marquait le grand baptême du feu d’Amadou Pathé Diallo avec les Scorpions. Cette confrontation n’a connu ni vainqueur, ni vaincu et aucune des deux équipes n’a réussi à faire trembler les filets. 

Comme de bons amis, les deux anciens internationaux, Mamoutou Kané (AS Police) et Vieux Diallo (Réal) se sont donc contentés du partage des points pour cette grande première. Au stade Mamadou Konaté, en revanche, les filets ont tremblé et de quelle manière. En effet, le COB a fait voler en éclats le Sonni de Gao, battu sur le score sans appel de 4-0, avec en prime un hat-trick de Yahiya Sissoko (17è, 45è et 83è min). Le quatrième but des Verts porte la signature de Mohamed Cissé (87è min). 



Boubacar THIERO

Mardi 13 avril au stade Modibo Keïta
Djoliba-Yeelen olympique : 1-0
But de Yacouba M. Maïga (6è min).
Arbitrage de Gaoussou Kané, assisté de Drissa Niaré et Mamadou Traoré.

Djoliba : 
Youssouf Koïta, Labasse Diallo, Boubacar Traoré (cap), Saibou B. Coulibaly, Mamadou Traoré, K. Abdoulaye K. Tandjicora, Oumar Camara (Zié Yacouba Ouattara, 61è min), Yacouba M. Maïga, Oumar Konaté, N’Gunbi Gloire (Namory Sangaré, 61è min), Zoumana Simpara (Mohamed N’Diaye, 75è min). Entraîneur : Ibèla Saturnin

Yeelen olympique : 
Kalifa Ouattara, Yoro Mamadou Diaby, Amadou Koné, Modibo Sissoko, Yaya Sangaré, Mohamed Sanogo (Issa Djiguiba, 71è min), Oumar Maïga (Ismaël Diabaté, 82è min), Demba Sidibé (Sidy Diarra, 59è min), Kader K. Armel (Ali Badra Simpara, 46è min), Bassékou Diabaté (cap), Nouhoum Cissé. Entraîneur : Mohamed Camara.

Source: L’Essor