Partager

Nul doute que, comme à l’accoutumée, l’animation du jeu sera assurée par le capitaine stadiste, grand pourvoyeur de ballons. Du coté du Djoliba AC, les locataires de Hérémakono restent conscients de l’enjeu de la rencontre. Ils comptent s’installer toujours dans leur fauteuil de leader. Tout porte donc à croire que l’on aura une rencontre très engagée.

Car, la puissance de frappe du Djoliba AC tranchera avec la fébrilité de la ligne défensive du Stade malien. Du côté des Blancs, leur sérénité leur permettra d’étaler encore plus leur maîtrise collective.

Dans tous les cas, cet après midi, un match nul n’arrangerait ni le Djoliba ni le Stade.

Par contre, par une défaite, l’une des équipes pourra laisser des plumes. Il y aura alors de l’électricité dans l’air et ceci pour le grand bonheur du public sportif malien.
Rappelons que c’est le Djoliba AC qui est actuellement en tête du championnat national avec 16 points. Il est talonné de près par son adversaire du jour, le Stade malien de Bamako qui a à son compteur 15 points, suivis par le Centre Salif Kéita et l’Association Sportive de Bamako (ASB) qui ont chacun 14 points. Au milieu du classement, l’on retrouve l’AS Bakaridjan et l’Asko qui ont respectivement 11 et 10 points.
L’USFAS (4points), le Débo (4 points) et le Nianan (3 points) se retrouvent dans la zone de relégation (zone rouge).

Il faut par ailleurs préciser que le match Djoliba-Stade est la dernière rencontre de cette 7è journée du championnat national de première division. Ce match se joue en retard, en raison de la participation du Stade à la ligue des champions d’Afrique. En effet, les Stadistes affrontaient dimanche dernier au stade Modibo Kéïta leurs homologues angolais. Un match qu’ils ont perdu au terme des 90 minutes réglementaires (1-2).

Bruno Loma

20 février 2008