Partager

Les Rouges ont reçu des mains du ministre de la Jeunesse et des Sports, le trophée de leur treizième titre de champion, au stade Modibo Keïta

jpg_une-1009.jpgLes Rouges ont reçu mardi au stade Modibo Keïta leur trophée au cours d’une cérémonie organisée en marge du dernier match de la 30è journée entre les Onze Créateurs et le Stade malien de Sikasso (victoire 3-0 des Créateurs). Les buts portent les signatures d’Abdoul Karim Sanou (40è min), Oumar S. M. Kanté (69è min) et Hamidou Sinayoko (78è min). Auparavant les Sikassois avaient raté un penalty par le capitaine, Mory Coulibaly (55è min). Mais pendant cette rencontre tous les regards étaient tournés vers la remise du trophée au nouveau champion du Mali, le Djoliba.

La cérémonie commencera juste après le match, mais les Rouges sont arrivés au stade dès 16h et ont fait leur entrée dans l’enceinte sous les ovations des inconditionnels. Cette année, la Fédération malienne de football (FMF) a innové en récompensant les joueurs qui ont réalisé le triplé dans le championnat. Quatre joueurs ont été distingués : Souleymane Dembélé (Stade malien) et son coéquipier Ousmane Cissé, Hamidou Sinayoko (Onze Créateurs) et Lassana Diarra (ASOM). La palme est revenue à Ousmane Cissé auteur de deux triplés, en attendant le dernier match en retard du Stade malien contre les Onze Créateurs (4 septembre).

Pour revenir à la cérémonie de remise du trophée, l’honneur est revenu au capitaine Issa Traoré de recevoir le prestigieux trophée des mains du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamèye Founé Mahalmadane. Outre le premier responsable du département de tutelle, on notait la présence dans la loge officielle du président de la Fédération malienne de football, Hamadoun Kolado Cissé et du président du comité directeur du Djoliba, Karounga Keïta. Ce dernier dira que ce 13è titre de champion du Mali est la récompense du mérite du travail que la direction, l’encadrement technique et les entraîneurs ont abattu ces dernières années. « C’est un moment de plaisir et d’émotions qui nous anime ce soir (mardi soir ndlr). Passer deux années sans titre pour un grand club comme le Djoliba a été dur à accepter. Maintenant nous avons atteint notre objectif premier même si on a encore d’autres à chercher à savoir la coupe de la Confédération.

Mais il faut le reconnaître maintenant que ce sont les joueurs et l’encadrement qui méritent ce trophée. Nous sommes d’autant plus fiers de ce titre que l’équipe a terminé le championnat invaincu. Aussi, elle n’a encaissée que 9 buts en 30 journées de compétition. Je remercie les joueurs pour avoir écrit une nouvelle page de l’histoire du club en devenant le premier champion du Mali avec un championnat à 16 clubs », dira le premier responsable de Hérémakono, Karounga Keïta.
Le président de la Fédération malienne de football, Hammadoun Kolado Cissé est également heureux du bon déroulement du championnat : « Malgré la crise que traverse notre pays, nous avons pu organiser et terminer le championnat dans la paix et dans l’esprit fair Play. Tout cela a été possible grâce à l’appui du gouvernement à travers le département des sports, la presse et surtout le sponsor officiel, Orange Mali. Il faut aussi faire une mention spéciale aux équipes du nord qui, malgré l’occupation de nos trois régions par des bandits armées, ont pu participer aux différentes compétitions de la fédération ». Les Rouges ont terminé premiers du classement avec 74 points contre 63 pour le Stade (qui a un match en retard) et 49 pour la J. A qui complète le podium. L’année prochaine, le Stade malien et le Djoliba joueront la Ligue des champions d’Afrique, tandis que le détenteur de la coupe du Mali, l’US Bougouni et le finaliste malheureux, les Onze Créateurs participeront à la coupe de la Confédération. Les trois derniers du classement, le Sigui (14è, 26 points), le Stade malien de Sikasso (15è, 24 points) et l’AS Police (16è, 19 points) sont relégués en deuxième Division.

Pour ce premier championnat à 16 équipes, le nombre de buts a augmenté. Au total, 542 buts ont été marqués en 238 matches, soit une moyenne de 2,26 buts par rencontre. Lors de l’exercice écoulé, le compteur s’était arrêté à 439, soit 103 buts de plus que l’année dernière.

La meilleure attaque du championnat est celle du Stade malien qui a inscrit 71 buts en 29 matches (les Blancs ont un match de moins) contre 46 pour le nouveau champion, le Djoliba et 34 pour le troisième du classement, la J. A. 20 des 71 buts marqués par le Stade malien porte la signature d’Ousmane Cissé qui sera probablement sacré meilleur buteur du championnat le 4 septembre. L’attaquant stadiste est suivi par Lassana Diarra de l’ASOM (17) Boubacar Bangoura du Djoliba (15) et Hamidou Sinayoko des Onze Créateurs (15).

Le CSK a la plus mauvaise attaque du championnat (16 réalisations en 30 matches), tandis que la défense du Djoliba s’est révélée la plus hermétique (seulement 9 buts encaissés en 30 matches). Lion derrière, on retrouve le Stade malien (21 buts) et l’AS Bakaridjan (22). La plus mauvaise défense est celle de l’AS Police qui a encaissé 55 buts en 30 matches contre 46 pour le Sigui de Kayes et 44 pour le Stade malien de Sikasso et l’AS Nianan de Koulikoro.

Demba Coulibaly

L’Essor du 30 Août 2012