Partager

La Fédération Malienne de Basketball, dans l’exécution de son programme d’activité annuel, a organisé le week-end dernier le championnat national des minimes de basketball pour le compte de la saison sportive 2008-2009. Ce sont les régions de Mopti et de Sikasso qui ont reçu l’honneur d’abriter cette première édition de la compétition de cette catégorie.

Pour la région de Mopti, le rendez-vous était donné à la région de Gao, de Tombouctou, de Kidal et celle de Mopti. A Sikasso, étaient attendues, les régions de Kayes, de Koulikoro, de Ségou et de Sikasso pour jouer les différents matches de cette première édition du championnat national des minimes de Basketball.

Depuis des années déjà, la fédération Malienne de basketball a initié des compétitions dans plusieurs catégories pour rehausser le niveau des équipes nationales et les renforcer. Ce qui a valu à notre pays plusieurs titres continentaux et des sorties sur la scène internationale lors des coupes du monde de basketball. C’est encore cette même politique qui a amené la Fédération Malienne de Basket-ball à ajouter cette année le championnat des cadets et des minimes aux différents championnats déjà organisés a travers le pays.

Pour cette première édition, la ligue de basketball a mis tout en œuvre pour la bonne réussite de la phase qui devait se tenir dans la capitale du Kénédougou. Depuis le Jeudi 30 Avril dernier, certaines délégations venues de Bamako sont rentrées dans la ville pour la cérémonie officielle de lancement de la poule de Sikasso.

Avec Kayes comme absent à cette première édition, les régions de Koulikoro, Ségou et de Sikasso se sont retrouvées pour disputer la première place de ce premier championnat des minimes que la fédération Malienne de basket-ball a organisé à l’intention des plus petits.

La fausse note de cette première édition est venue de la région qui accueillait la compétition, car le jour du lancement même de la compétition qui devait opposer Sikasso à Koulikoro, il s’est avéré que les Sikassois n’ont pas de licences de la fédération pour disputer la rencontre.

Organisé pour permettre aux enfants de jouer et d’acquérir de l’expérience avant d’intégrer les autres catégories, les responsables de la fédération malienne de basketball ont mis beaucoup l’accent sur le côté administratif des jeunes joueurs à savoir l’âge réel des gosses.

Le vice-président de la ligue de Sikasso a dit que l’équipe de Sikasso n’a pas de licence. Pour sa part, le délégué de la fédération malienne de basketball, M. Madi Moussa Doumbia, expert FIBA a juste dit que Sikasso ne pourra pas jouer sans licence.

Mais écarter Sikasso posait problème, car le lancement officiel étant prévu le 1er mai dans l’après-midi, seule la région de Koulikoro était sur place, celle de Ségou qui étant attendu vers l’après-midi le même jour. Alors les responsables techniques et les entraîneurs des deux équipes de Sikasso et de Koulikoro se sont mis d’accord pour que les Sikassois puissent jouer, mais que le résultat ne sera pas pris en compte. Sous la présidence du délégué fédéral, M. Madi Moussa Doumbia, le lancement a eu lieu dans ces conditions.

Présidé par l’adjoint du Gouverneur de Sikasso, le match initial a opposé Koulikoro à Sikasso. Après Ségou fera son entrée dans la danse, mais ne pourra pas s’imposer devant la machine Koulikoroise qui terrassa toutes les deux équipes de Ségou pour se mettre confortablement dans le fauteuil de champion.

L’élimination de la région qui recevait la compétition a été très mal vue par les nombreux supporters. Selon eux, c’est juste une négligence de la part de ceux qui devaient s’occuper de ces détails, car les enfants ne demandent que de jouer. Pour cela certains ont même demandé la démission pure et simple de ces responsables qui ne pensent pas ce que ces compétitions représentent quelque chose pour les enfants de l’intérieur.


Moussa KONDO, envoyé spécial à Sikasso

07 Mai 2009