Partager

Sans être impressionnantes, les championnes du Mali en titre ont assuré l’essentiel, en dominant 2-0 les Amazones de la Commune V. De leur côté, les Super Lionnes se sont promenées 3-0 face à Tériya de San.

La première journée du championnat national de foot féminin s’est disputée le week-end dernier. Au total, six rencontres étaient au programme dont le choc entre l’AS Mandé, tenante du titre et les Amazones de la Commune V. Comme lors de leur confrontation en Coupe du président de la commission ad hoc du football féminin de la Fédération malienne de football (victoire de 2-0 de l’AS Mandé), les retrouvailles entre les deux formations ont encore tenu toutes leurs promesses, à la grande joie des supporters.

Au finish, les championnes du Mali en titre ont fait respecter la hiérarchie, en s’imposant 2-0, grâce à deux réalisations de Fatou Dembélé (but contre son camp, 20è min) et Djènèba Kansaye (24è min). «On avait en face une bonne équipe des Amazones et il fallait être au top pour empocher les points de la victoire. Je suis très contente de la prestation d’ensemble de l’équipe et très fière de mes coéquipières. Cette année, notre objectif est le titre suprême et nous allons tout faire pour y arriver. La Coupe du Mali fait également partie des objectifs de l’équipe», a réagi l’attaquante de l’AS Mandé, Fatoumata Diarra, après la rencontre.
Samedi, la canonnière a allumé la première mèche pour les siennes, dès la 4è minute, expédiant une frappe puissante au ras du poteau de la gardienne des Amazones. 

Les joueuses de Baco-Djicoroni répliquent peu avant le quart d’heure par Zeïnabou Sidibé qui voit son tir s’écraser sur la barre transversale, alors que la gardienne Mariam Camara était battue (13è min). Dans la foulée, l’attaquante des Amazones revient à la charge et bute, cette fois, sur le dernier rempart de l’AS Mandé, Mariam Camara (17è min). Le premier tournant du match intervient à la 20è minute, lorsque la défenseuse Fatou Dembélé trompe sa propre gardienne, suite à une action chaude dans la surface de réparation (1-0, 20è min). Quatre minutes seulement après ce mauvais coup du sort, les joueuses de la Commune IV réalisent le break grâce à Djènèba Kansaye, dont le coup franc termine sa course au fond des filets (2-0, 24è min). En cinq minutes, les Mandékas venaient de plier le match et rien de grave n’arrivera aux championnes du Mali pour le reste de la partie.

«Aujourd’hui (samedi, ndlr) l’AS Mandé était plus forte. Mes joueuses ont été méconnaissables, honnêtement, je suis déçu de la prestation de l’équipe. Nous ne méritions pas la victoire aujourd’hui. Notre système de jeu a été défaillant, rien n’a marché. Il y a des jours comme ça», a avoué l’entraîneur des Amazones, Abdoulaye Bouaré, après la rencontre. Quant à l’entraîneur des Mandékas, l’ancienne internationale Rokia Samaké, elle a félicité ses joueuses pour leur prestation et martelé que l’AS Mandé n’a qu’un seul objectif : se succéder à elle-même. 

Les Super Lionnes, l’autre équipe de la Commune IV, ont également réussi leur entrée en matière, en infligeant un cinglant 3-0 à Tériya de San. En déplacement à Kayes et à Bamako, l’Usfas et Badenya de Mopti ont dominé, respectivement les Tigresses (2-1) et l’AS Police (2-0). 
En revanche, le Réal et Super club ont concédé le nul face respectivement à Santoro UFC (0-0) et l’AS Momo de Sikasso (2-2). La deuxième journée du championnat est prévue ce week-end.



Djènèba BAGAYOKO 



LES RÉSULTATS
Amazones CV-AS Mandé : 0-2
Réal-Santoro UFC : 0-0
AS Momo-Super club : 2-2
Super Lionnes- Tériya de San : 3-0
Tigresses de Kayes-Usfas : 1-2
AS Police-Badenya de Mopti : 0-2

Source: L’Essor