Partager

Du 10 au 17 Septembre 2017 s’est tenu sur le terrain annexe du stade du 26 Mars de Yirimadio la 8é édition du championnat national de cricket du Mali, un championnat qui a regroupé quatre équipes du pays qui voulaient tous brandir le trophée. La finale qui s’est jouée le Samedi 17 Septembre devant le président de la fédération malienne de cricket Kawory Berthé et devant une myriade d’invités de certaines fédérations et du conseiller technique de la primature Siaka Diarra entre All Stars et Rasing Sung a vu la victoire de Rasing sung qui du coup perpétue sa suprématie dans cette discipline au Mali.

Premier pays francophone à incorporer le cricket, le Mali veut allumer le flambeau de la discipline et de remporter des trophées continentaux et cela passe par la mise en place d’une base solide d’où l’organisation d’un championnat national depuis huit longues années affuter les armes des pratiquants. C’est à l’issue d’une rencontre époustouflante que le Rasing Sung parvient à garder son trophée devant une conquérante équipe des All Stars qui a plutôt plier l’échine par manque d’expérience et non par manque de combativité sur le terrain. Après avoir malmené le rasing sung au point lors de la première manche ; en équipe chevronnée, le rasing sung lors de la deuxième manche se focalise sur son principal atout qu’est son expérience en éliminant 10 batteurs des All stars pour garder son trophée et cela pour la quatrième année consécutive. Après la finale, c’est un président de la fédération malienne de cricket Kawory Berthé satisfait du niveau des athlètes lors de cette 8é édition du championnat national de cricket qui s’est adressé à l’auditoire. « Malgré la non participation de certaines équipes dont nous déplorons leurs absences, ce championnat s’est déroulé dans un vrai esprit de cricket dans le fair-play et dans la discipline. Le niveau des équipes était acceptable et si elles continuent sur ce chemin dans quelques années le cricket malien fera long feu lors des compétitions » rassure-t-il. Des diplômes de reconnaissances furent remis à certains précurseurs de la discipline au Mali comme le président d’honneur Moussa Doumbia. L’équipe de Koulikoro, All Stars, Dream Team et Rasing Sung ont reçus des attestations. En plus du trophée et des médailles les joueurs de Rasing Sung ont empoché la somme de 150 000 FCFA, ceux des all stars 100 000 FCFA et Dream team qui s’est classée troisième est parti avec 50 000 FCFA. Des distinctions individuelles ont été remises aux meilleurs batteurs et meilleurs serveurs. Rasingsung continue à dicter sa loi aux autres équipes du Mali qui pour bousculer cette hiérarchie ? La 9é édition du championnat nous édifiera plus.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 03 Octobre 2017