Partager

Les Centristes ont signé leur troisième victoire d’affilée en battant l’ASB 1-0 en clôture de la 23è journée. Le CSK poursuit son redressement. Après sa qualification en coupe du Mali (1-0 face au CSD) et le nul 0-0 contre le Sigui de Kayes, le Centre a signé une importante victoire lundi en battant l’ASB 1-0 en clôture de la 23è journée du championnat.

L’unique but de la partie porte la signature d’Abdoulaye Bangoura bien servi par Yacouba Niaré et dont la reprise de la tête s’est logée au fond des filets (75è min). Ce succès fait un grand bien aux Boys qui quittent la zone rouge et qui prennent une sérieuse option sur le maintien en D1.

Désormais, le Centre devance le Sigui de Kayes, premier relégable du classement après sa défaite 2-0 contre l’AS Police. Le CSK était condamné à gagner ce match contre les Bamakois pour quitter la zone rouge. Mission accomplie donc pour les joueurs d’Adama Keïta qui ont pris la direction des opérations dès le coup d’envoi.

Évoluant en 4-1-3-2 les Boys se mettent en exergue dès les minutes initiales mais butent à plusieurs reprises sur le rideau défensif des Bamakois qui avaient opté pour un 4-2-3-1. L’équipe de Hamala Nimaga défendait à 9 et n’avait que le seul Moussa Diarra en pointe.

Ce dernier était épaulé par Amara Mallé légèrement excentré sur le côté gauche.
Les Centristes dominent la partie, mais leurs tentatives seront annihilées par l’arrière-garde adverse, à l’image de cette action de Bouyé Kanté (23è min). Mais auparavant, l’ASB avait failli ouvrir le score contre le cours du jeu sur cette tête de Moussa Diarra captée en deux temps par Alassane Diallo (22è min).
Dans les 5 dernières minutes de la mi-temps les Centristes accentuent la pression sur leurs adversaires, mais leur domination restera stérile jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, le CSK continuera sur sa lancée, cherchant coûte que coûte à faire la différence. Yacouba Niaré et Boubacar Keïta sont associés à Abdoulaye Bangoura à la pointe de l’attaque. Le 4-1-3-2 change en 4-3-3 classique. Les Boys se montrent plus entreprenants, mais pèchent dans la finition.

De leur côté, les Bamakois répliquent par des contres. Peu avant l’heure de jeu, Malick Berthé est à deux doigts d’ouvrir le score, mais son tir est capté par le keeper Alassane Diallo, (56è min).

La réplique des Centristes est immédiate.
Bouyé Kanté fait un centre en direction d’Abdoulaye Bangoura mais le défenseur central de l’ASB, Daouda Camara écarte le danger de la tête, (60è min). Peu avant l’entame du dernier quart d’heure, le coach de l’ASB, Yodé Sebastien intègre Daouda Fané pour renforcer le secteur défensif.

Peine perdue car quelques minutes seulement après ce changement le CSK débloque le tableau d’affichage par Abdoulaye Bangoura. Suite à un centre bien exécuté par Yacouba Niaré, l’attaquant du Centre saute plus haut que tout le monde et place une tête qui ne laisse aucune chance au portier de l’ASB, Sory I. Traoré (75è min, 1-0). Les Bamakois feront tout pour égaliser, mais l’arrière-garde du CSK restera vigilante jusqu’au bout. Score final : 1-0 pour le Centre qui occupe désormais la 13è place du classement devant le Sigui de Kayes, le Stade malien de Sikasso et l’AS Police.

Lundi 25 Juin au stade Modibo Keïta

ASB-CSK: 0-1

But d’Abdoulaye Bangoura (75è min, 0-1).

Arbitrage de Habibou Diarra assisté de Amadoun K. Cissé et Abdoul K. Camara
ASB : Sory I. Traoré, Daouda Camara (cap), Idrissa F. Keïta, Hamadou Sanogo, Amara Konaté (Larabi Berthé), Guide Rodrigue, Soboua Sogoba, Mamadou Kouyaté, Malick Berthé (Daouda Fané), Amara Mallé et Moussa Diarra (Moussa Camara).
Entraîneur : Sébastien Yodé.

CSK: Alassane Diallo (cap), Broulaye Sangaré, Mamadou Touré, Yoro Sidibé, Issaka Samaké, Adama Keïta, Yacouba Sanogo, Bouyé Kanté, Saouty Traoré (Yacouba Niaré), Naman Camara (Boubacar Keïta) et Abdoulaye Bangoura (Moussa Kida).

Entraîneur: Adama Keïta.


Basket- ball, tournoi préolympique : Les Aigles Dames presque éliminées

Pour espérer se qualifier, Fatoumata Bagayoko et ses coéquipières doivent battre la France avec plus de 70 points de différence.

Les Aigles Dames ont complètement raté leur entrée en lice dans le tournoi préolympique en s’inclinant lourdement 89-23 face au Canada, lundi à Ankara en Turquie. Après cette correction, la qualification est pratiquement impossible pour Fatoumata Bagayoko et ses coéquipières qui doivent battre la France par plus de 70 points d’écart pour renverser la situation.

Certes, les joueuses de Michel Perrin veulent encore croire à la qualification, mais disons-le sans ambages on ne voit pas comment les nôtres pourront battre la France, à fortiori, s’imposer avec 70 points d’écart. « La chance de qualification des Aigles est minime voire impossible.

Un pays qui n’a pas réussi à battre le Canada ne peut en aucune manière espérer battre la France. Mais c’est le basket-ball tout peut arriver. En plus de l’adversaire prochain des Aigles, c’est la différence de points qui est à notre défaveur. Donc si on fait l’analyse de toutes ces situations on voit automatiquement que les chances de qualification de la sélection nationale sont quasiment nulles » avouait hier un membre de la Fédération malienne de basket-ball.

Face aux Canadiennes, les Aigles n’ont jamais su prendre la direction du match. A aucun moment de la partie, elles n’ont réussi à prendre la mesure de leurs adversaires. Fatoumata Bagayoko et ses coéquipières ont été dominées de la tête et des épaules. Au premier quart temps déjà, les Canadiennes avaient tué le suspense (22-6). Au deuxième quart temps, alors qu’on attendait un sursaut d’orgueil des Aigles Dames, ce sont encore les Canadiennes qui vont se mettre en exergue, portant le score à 46-10. Les Aigles Dames n’ont donc réussi à marquer que deux petits paniers.

Au retour des vestiaires, les joueuses de Michel Perrin vont confondre vitesse et précipitation (65-14) tout comme dans l’ultime quart temps qui sera facilement remporté par les Canadiennes. Score final: 89-23 pour le Canada qui prend une sérieuse option sur qualification pour les J.O de Londres 2012. Pour la petite anecdote, Nassira Traoré a été la meilleure pointeuse des Aigles avec… 7 points.

L’autre représentant de l’Afrique, le Mozambique a également raté sa sortie initiale en s’inclinant 62-84 devant la Croatie. Hier, les Mozambicaines devaient effectuer leur deuxième sortie contre la Corée. Quant aux Aigles Dames, elles jouent aujourd’hui contre le grand favori du tournoi, la France.

LES RÉSULTATS

Mali-Canada: 23-89

Mozambique-Croatie: 62 – 84

LE PROGRAMME

Aujourd’hui en Ankara (Turquie)

Mali-France

Demba Coulibaly

Essor du 27 Juin 2012