Partager

L’AS Mandé a écrasé Badenya de Mopti 10-0, alors que les Amazones de la Commune V et le Réal se sont promenés, respectivement face au CF Tamba de Ségou (11-1) et à Sabaly FC de Kita (8-0)

Comme il fallait s’y attendre, l’AS Police n’a fait qu’une bouchée des joueuses de Saramaya, étrillées 3-0, lundi au stade Mamadou Konaté en clôture de la 5è journée du championnat national. Salimata Bathily (50è min), Bianhan Koumbéré (62è min) et Maïmouna Traoré (81è min) sont passées par là. Grâce à cette victoire, les Policières (9 points+10) s’installent à la troisième place du groupe A, alors que l’équipe de Kati occupe la 5è place (3 points+1).

«Je suis très content de cette victoire même si le début du match n’a pas été facile. J’ai parlé aux joueuses à la pause, elles ont bien réagi, en marquant trois buts. La victoire est largement méritée et nous donne confiance pour la suite des événements, l’objectif de l’équipe étant la qualification au carré d’as. Je pense que nous sommes sur le bon chemin», a déclaré Fousseïny Traoré, l’entraîneur de l’AS Police.

Tout en admettant la supériorité de l’AS Police, notamment en deuxième période, le technicien de Saramaya, Modibo Sidibé, dira que son équipe méritait mieux sur l’ensemble de sa prestation. «Notre objectif était d’obtenir au moins le partage des points.

En première période, les filles ont répondu présentes et fait jeu égal avec l’AS Police. Mais au retour des vestiaires, l’équipe a complètement déjoué, à cause de quelques défaillances individuelles et surtout de l’indiscipline tactique des joueuses», a analysé le technicien qui s’est dit déçu du résultat. «Elles pouvaient limiter les dégâts mais c’est le football, nous allons continuer à travailler pour faire mieux la prochaine fois», a ajouté Modibo Sidibé en indiquant que l’objectif qui lui a été fixé par la direction du club est le maintien en première division. 

  En deuxième match, le leader du groupe B, les Super Lionnes ont assuré le service minimum face à l’Usfas au terme d’une rencontre âprement disputée. L’unique but du match porte la signature de Fatoumata Samaké qui a frappé à la 45è minute (1-0). Déjà qualifiées pour le carré d’as, les Lionnes confortent ainsi leur position en tête du groupe avec 15 points (+14), devant les Amazones de la Commune V (9 points), larges vainqueurs 11-1 du CF Tamba de Ségou.

Nana Diarra (quadruplé) et Aïssata Togo (triplé) ont été les bourreaux des Ségoviennes. La troisième place de la poule est occupée par l’Usfas (7 points, +8). En déplacement à Mopti, l’AS Mandé, également qualifiée pour le carré d’as) a déroulé face à Badenya FC, battu 10-0. Cinq des dix buts infligés aux Mopticiennes ont été marqués par Awa Traoré qui devient ainsi la deuxième joueuse à réaliser cet exploit cette saison, après sa coéquipière et homonyme, Awa Néné Conté, auteure, elle aussi, d’un quintuplé lors de la 1ère journée face au FC Sabaly de Kita   Les Mandékas affichent 15 points au compteur (+32), alors que leur victime du jour pointent à la 6è rang (3 points-22).

À Kita, Sabaly FC n’a pas non plus fait le poids face au Réal (8-0). Les Réalistes occupent la 3è place du groupe avec 9 points, mais à égalité avec le 2è, l’équipe de la Commune V du District de Bamako. La bataille pour la 2è place synonyme de qualification pour le carré d’as s’annonce rude entre les deux formations. Une autre équipe est tombée devant son public lors de cette 5è journée du championnat. Il s’agit des Tigresses de Bougouni qui ont chuté 2-0 devant Santoro UFC.   

LES RÉSULTATS
Badenya FC-AS Mandé : 0-10
Sabaly FC-Réal : 0-8
CF Tamba-Amazones CV : 1-11
AS Police-AS Saramaya : 3-0
Tigresses de Bougouni-Santoro UFC : 0-2
Usfas-Super Lionnes : 0-1

Source: L’Essor