Partager

En organisant cette 11è édition, l’équipe de Haman Niang (président de la Fédération malienne de Basket) nourrissait l’ambition de réaliser une performance qu’aucune autre équipe malienne de sport collectif n’avait pu encore réussir : remporter un trophée continental. Cet honneur, ce sont les filles du Djoliba qui viennent de l’offrir au Mali.

Elles se sont imposées aux expérimentées Angolaises par 73-64. Et cela au terme d’une course poursuite.
Prises à la gorge dès le coup d’envoie de cette rencontre, les Rouges ont su se défaire de cet étau grâce à leur dextérité et à l’excellent coaching de Mohamed Salia Maïga, à la tête de l’encadrement technique du club depuis onze ans.

Un peu maladroites dans le 2è et 3è quart temps, Kadiatou Dramé et ses coéquipières se sont ressaisies chaque fois au bon moment pour déjouer les plans de leurs adversaires.

Répondant coup par coup, elles ont surtout connu une réussite insolente dans le dernier quart temps de la partie. Le coup de sifflet final a donc retenti dans une salle des sports en délire du début à la fin de cette finale époustouflante et pleine de suspense. Cette victoire du Djoliba est celle de la volonté, de la détermination et de la dextérité.

Le sacre de dimanche dernier couronne le parcours sans faute des filles de Mohamed Salia Maïga qui terminent la compétition, invaincues. C’est aussi la victoire de la constance.

En effet, depuis près d’une décennie, le Djoliba règne sur le basket-ball féminin au Mali, même si sa suprématie est souvent contestée par le Stade malien. On se rappelle que ces deux dernières saisons, Kadiatou Dramé et ses camarades ont réalisé le doublé coupe-championnat.

Le triomphe continental, réalisé sous les yeux admirateurs du Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, est donc comme une cerise sur le gâteau de cette jeune et ambitieuse formation de basket.

La First Bank du Nigeria, détrônée à Bamako par le DAC, termine à la 3è place de cette 11è édition (2 au 9 octobre 2005) qui réunit également les représentants du Mozambique, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Gabon.

Après la finale, le Djoliba et les arbitres ainsi que les officiels de cette 11è édition ont été reçus au Palais de Koulouba par le président Amadou Toumani Touré. Le Chef de l’Etat a réédité aux héroïnes du jour la profonde reconnaissance et les félicitations de toute la nation.

Il a aussi donné des instructions pour que l’équipe soit mise dans toutes les conditions en vue de sa participation au championnat du monde des clubs champions.

Moussa Bolly

11 octobre 2005.