Partager

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM ) a abrité le samedi 17 février dernier, la signature du protocole d’accord du cadre de concertation des opérateurs économiques du District de Bamako. Cette cérémonie était présidée par le vice-président de la CCIM Abdoulaye Aziz Mariko en présence du président du Syndicat National des Commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM) Cheick Oumar Sacko.

Dans son intervention, le vice-président de la CCIM Abdoul Aziz Mariko a remercié l’ensemble des acteurs qui sont désormais engagés dans la mise en œuvre de ce protocole d’accord dont l’objectif demeure la promotion du secteur privé. 

« Les activités prévues dans la mise en œuvre de ce cadre de concertation des opérateurs économiques du District de Bamako bénéficieront de l’accompagnement total et entier de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali », a-t-il insisté. Avant d’expliquer que cette signature est importante car l’une des missions de la Chambre de Commerce et d’ Industrie du Mali est précisément d’aider ses membres à s’organiser afin qu’elle puisse les assister au mieux. A cet effet dit-il, la délégation de la CCIM  qui a déjà fait un travail remarquable , devra s’appliquer à cerner davantage les préoccupations des opérateurs économiques pour un protocole d’accord plus vivant et plus performant.

A sa suite, Cheick Oumar Sacko dira que l’objectif de cette cérémonie est de réunir tous les syndicats et le mouvement des associations pour signer le protocole d’accord. Pour lui, depuis son investiture à la Chambre de Commerce de Bamako, ils ont décidé de réunir toutes les associations et tous les syndicats dans un cadre de concertation pour qu’ils puissent parler le même langage.

Adiarra Coulibaly

Du 20 Février 2018