Partager

La richesse de la langue nous donne l’occasion de l’utiliser en notre guise. D’une simple phrase à celle qui semble énigmatique, on exploite la langue dans toute sa richesse pour atteindre nos objectifs. Et vu que le problème de compréhension se pose parfois, le jargon du jour se donne la lourde tâche de démystifier certain.e.s mots et expressions pour vous.

Tête de linotte. Pour comprendre cette expression, il faut voyager dans le latin. Dans cette ancienne et riche langue, “taesta” qui a donné naissance au mot “tête”, qualifiait une coquille. C’est en se référant à cela que le mot a été utilisé pour désigner la boîte crânienne. Et la linotte, pour tou.te.s ceux/celles qui la connaissent, ayant une petite boîte crânienne, on en déduit qu’elle a également un petit cerveau. C’est pourquoi l’expression tête de linotte est employée pour qualifier une personne étourdie, un crétin, idiot.

Bayer aux corneilles. Tout d’abord, le verbe bayer veut dire avoir la bouche ouverte. Quant aux corneilles, elles désignaient, au XVIème siècle, les choses insignifiantes. Vous comprenez déjà ce que l’expression veut dire ! Il s’agit de rester bouche ouverte à regarder quelque chose d’insignifiant, rester sans rien faire, perdre son temps en regardant en l’air niaisement.

“C’est vrai qu’il soit une tête de linotte. Mais bayer aux corneilles à cette heure-ci, c’est vraiment grave”

Abibatou Keita, étudiante en Lettres modernes, est celle qui nous donne ces expressions.

Issa O Togola

@Afribone