Partager

En prenant la tête du Mouvement Citoyen, il y a environ une année, le ministre Ahmed Diané Séméga avait promis de mettre le cap sur la redynamisation de l’association, en faisant d’elle le fer de lance du Projet de développement économique et social (PDES) qui est, en quelque sorte, un contrat que le président ATT a fait avec le peuple malien.

Aujourd’hui, force est reconnaître que le processus de redynamisation est en marche, comme l’a reconnu, volontiers, Boubacar Salia Daou, président de la Coordination du Mouvement Citoyen de Ségou, lors de la conférence régionale de Ségou sur le PDES, il y environ un mois, avec la multiplication des prises de contact entre différents responsables et cadres du Mouvement Citoyen.

En effet, il nous est revenu, de sources dignes de foi, que le Comité exécutif national du Mouvement, avec à sa tête le ministre Ahmed Diané Séméga, a été reçu par le président de la République, Amadou Toumani Touré. Après, ce fut une série de rencontres avec les ministres et les députés du Mouvement.

Autre activité que le Mouvement Citoyen s’efforce de mener depuis un certain temps : la campagne d’information et de sensibilisation sur le PDES, un programme si cher à leur «guide», le président Amadou Toumani Touré.

Ainsi, mandat a été donné, en plus du leader du Mouvement, Ahmed Diané Séméga, au ministre de l’Energie, des mines et de l’eau, Hamed Sow et à Seydou Cissouma, Conseiller technique à la présidence en charge de la communication, d’animer des conférences régionales sur le PDES afin que les Maliens puissent comprendre davantage les grandes ambitions que le président ATT nourrit pour le peuple malien.

Le Mouvement Citoyen, à en croire l’un de ses responsables, «est une force sûre et incontestable sur l’échiquier politique national, dont l’accompagnement sera incontournable pour toute formation politique désirant être aux affaires en 2012, à défaut de l’être lui-même, Mouvement Citoyen. Nous croyons en cela. C’est pourquoi, nous y travaillons».


Alasane DIARRA

03 Juillet 2008