Partager


Trois Touaregs arrêtés par la police avec des armes de guerre,des grenades et de la drogue

Pendant que le gouvernement du Mali et les bandits armés de Kidal tentent de consolider à Alger l’arrêt des hostilités signé en fin juillet, d’autres Touaregs continuent d’introduire des armes dans le Nord du pays.

Trois d’entre eux ont été arrêtés, le samedi 30 août, par la police de Gao avec, s’il vous plaît, des armes de guerre, des grenades et de la drogue. Ils seront conduits ce lundi devant le Procureur du Tribunal de Gao. Cette affaire prouve, une fois de plus la mauvaise foi des bandits armés. Ce réseau de trafiquants est, à n’en pas douter, affilié au groupe des terroristes dirigés par Ibrahim Ag Bahanga.

Par ailleurs, relevons que le deuxième round des négociations qui se déroulaient à Alger entre les autorités maliennes et les groupuscules armés de Kidal ont pris fin vendredi 29 août. Ils sont tombés d’accord sur trois points : la libération des otages, le retour des personnes déplacées et le déminage du terrain. Ce qui sous – entend la participation active de ces bandits armés qui connaissent bien les zones qu’ils ont minées.

Les deux parties ont convenu également de poursuivre les pourparlers au «cours des deux prochaines réunions tripartites de suivi, à tenir d’ici le 10 septembre».

Chahana Takiou

01 septembre 2008