Partager

Avec l’ouverture des Facultés de l’Université de Bamako, principalement de la Faculté des Sciences et Techniques (FAST) et de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH), l’Ecole Normale Supérieure (ENSUP) a beaucoup perdu de sa splendeur et de sa lisibilité d’antan, pour nombre de citoyens maliens, y compris des élèves et étudiants”.

Tel est le constat qui est ressorti au cours de la cérémonie solennelle de remise des diplômes de l’Ecole Normale Supérieure aux promotions 2006, 2007 et 2008, le lundi 3 Novembre 2008, à l’ Amphithéâtre 2000 sis au Campus Universitaire de Badalabougou.

Cet établissement, unique structure de formation des enseignants pour l’Enseignement Secondaire Général et l’Enseignement Normal (IFM), dépérit d’année en année, faute d’une bonne politique d’accès et de formation”.


Contexte et justification

Aussi, sa cohabitation avec la FLASH, au niveau des salles de classes, a fait croire à beaucoup de Maliens que l’Ecole Normale Supérieure n’existe plus. Peu d’étudiants des deux Facultés citées intègrent l’Ecole Normale Supérieure après la Licence. Or, conformément aux textes en vigueur, l’Ecole Normale Supérieure doit recruter actuellement, à partir de la Licence de la FLASH, pour la filière des professeurs d’Enseignement Secondaire.

De multiples séances d’informations ont été organisées en vain par les responsables. C’est la raison pour laquelle certaines filières manquent cruellement aujourd’hui d’étudiants (Lettres, Maths, Physique-Chimie, Sciences de la vie et de la terre, Philosophie, entre autres).

La crise d’enseignants, dans ces spécialités, est notoire dans les lycées, IFM et autres établissements d’Enseignement Eecondaire.Le département de tutelle a décidé d’entreprendre des actions pour trouver une solution à cette situation. La cérémonie solennelle de remise des diplômes aux sortants de l’Ecole Normale Supérieure rentre dans ce cadre.

Celle cérémonie se justifie par un autre fait : depuis 2006, les différentes promotions de l’Ecole ne reçoivent plus leurs diplômes de fin de cycle, dans un contexte où la carrière enseignante attire de moins en moins. A la place des diplômes, depuis trois ans, il est remis, aux étudiants, de simples attestations provisoires. Or il est reconnu que la présentation d’un diplôme rassure mieux qu’une attestation l’employeur”.


Objectifs

L’objectif principal de la présente initiative est de corriger la situation actuelle, en remettant aux trois promotions d’étudiants (2006, 2007 et 2008) ayant terminé leurs formations, les diplômes auxquels ils ont droit à travers : une cérémonie officielle de remise de diplômes par les hautes autorités ; la tenue d’un “Espace Emploi-Enseignant” permettant, aux nouveaux enseignants et à leurs employeurs potentiels (Etat, Collectivités locales, Promoteurs d’établissements privés…), d’échanger et de se connaître ; enfin, l’utilisation de canaux d’informations pour mieux connaître l’Ecole Normale Supérieure et ses filières de formations et pour inciter les élèves et étudiants à y venir.


Résultats attendus

En atteignant ces objectifs, c’est “l’image des enseignants et de l’Ecole Normale Supérieure qui sera rehaussée aux yeux des étudiants et de la population. L’image des diplômés de l’Ecole Normale Supérieure sera mieux connue ; beaucoup plus de candidats s’inscriveront à l’Ecole Normale Supérieure ; les départements ministériels concernés et leurs structures opérationnelles auront l’occasion de mieux faire connaître leurs activités, à travers des stands d’informations et de contacts avec le monde enseignant”.


Départements partenaires de l’initiative

C’est le “ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, en partenariat avec des départements ministériels tels que ceux de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales ; de la Communication et des Nouvelles Technologies ; de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ; de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales ; de l’Artisanat et du Tourisme”.

P.J : Statistiques des promotions 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008 de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, toutes filières.

Bamako, le 17 Octobre 2008

31 Octobre 2008