Partager

Présidée par le président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré et modérée par le Grand chancelier par intérim, Colonel Djingarey Touré, en présence du Premier ministre Diango Cissoko, une cérémonie de décoration de plus de 60 personnalités s’est déroulée hier, lundi 2 septembre 2013 dans la salle des banquets du palais de Koulouba.

Tous pour services remarquables rendus à la nation, les récipiendaires ont été vivement salués par le chef de l’Etat, le Premier ministre et le ministre de la Défense qui ont eu l’insigne honneur de leur remettre ces distinctions. Les membres du gouvernement ont été faits Grands officiers et Commandeurs de l’Ordre national du Mali. Certains membres du gouvernement et des personnalités civiles et militaires ont été faits officiers et chevaliers de l’Ordre national du Mali. Des officiers et sous-officiers de différents corps des forces de défense et de sécurité ont été décorés avec l’étoile du mérite avec effigie abeille.

D’entrée de jeu, le Colonel Djingarey Touré a rappelé le concept même de la décoration. L’ordre national du Mali, dira-t-il, est destiné à distinguer les personnalités qui se sont fait remarquer par des actions menées dans l’intérêt de la nation. L’ordre national du Mali, a-t-il expliqué, a été créé par la loi 63-31 du 31 mai 1963 et comporte différentes distinctions. C’est après ces mots qu’il a invité les récipiendaires à se positionner devant le drapeau pour le cérémonial ponctué par les « ouvertures et fermeture du ban « par la fanfare militaire.

Tous les membres du gouvernement ont été ainsi distingués. Le Premier ministre Diango Cissoko et le ministre de la Culture Bruno Maïga ont été faits grands officiers de l’Ordre national.

D’autres ministres comme Général Tiefing Konaté de la Sécurité intérieure et de la protection civile, Abdel Karim Konaté des Finances, Tiena Coulibaly du Commerce et de l’industrie, Baba Berthé de l’Agriculture, le secrétaire général de la présidence Ousmane Sy et d’autres ont été faits officiers de l’ordre national du Mali. Les autres membres du gouvernement comme le ministre Tiéman Hbert Coulibaly des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Moussa Sinko Coulibaly, Amadou Baba Sy et des personnalités civiles et militaires dont le général Didier Dacko, le Colonel El Hadji Gamou ont été élevés au rang de chevaliers de l’ordre national du Mali.

La classe politique boude le président intérimaire

Invitées par le président intérimaire en fin de la transition à la tête du pays, les forces ne se sont pas bousculées hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba. Au titre des partis politiques, nous n’avons noter que la présence de trois formations : le PCR avec Ousmane Ben Fana Traoré, le PACP avec Yéah Samaké et le RDS avec Pr Younouss Hamèye Dicko. la société civile était mieux représentée à la rencontre avec Mahmoud Dicko du Haut conseil islamique, l’archevêque de Bamako, le représentant de l’église protestante et quelques représentants d’associations.

Les responsables politiques des partis les plus représentatifs ont brillé par leur absence. Cela n’a pas empêché le président Dioncounda Traoré de remercier ses interlocuteurs pour avoir œuvré à la stabilisation du pays, avant de leur dire au revoir. «Vous avez participé à l’aventure de 2ème libération du Mali», a-t-il déclaré. Et d’inviter la classe politique et la société civile à accompagner les nouvelles autorités pour le relèvement total du pays. Les dignitaires religieux présents ont ensuite prié pour le Mali.


Bruno D SEGBEDJI

03 Septembre 2013