Partager

Le Centre National des Transfusions Sanguines est un Etablissements publics à caractère administratif (Epa) du Mali. Mais, hélas ! Depuis l’arrivée du Directeur général, Dr Moumini Baby, ce centre ne parvient pas à satisfaire les demandeurs de Sang.

Le CNTS a pour mission de collecter, analyser, préparer, conditionner et conserver le sang humain et ses dérivés en vue de leur distribution aux établissements sanitaires publics et privés agréés ainsi qu’aux particuliers. Le CNTS semble ne pas accomplir cette mission à cause des problèmes internes tels que le manque de professionnalisme, la mauvaise accueillir des demandeurs, la gestion des heures supplémentaires entre autres. Les médecins qui traitent les sangs collectés sont obligés d’arrêter à la descente à moins qu’on les encourage à travers des indemnités liées aux heures supplémentaires. Selon nos sources proches du directeur, des poches de sang sont détruites le plus souvent. Car après la collecte, les sangs sont arrangés dans des plaquettes de cent poches. Toujours nos sources, beaucoup de sang sont détruites par jour à cause du manque de professionnalisme.

Pire, aussi, le Directeur général ne fait confiance à personne. Ce qui fait qu’il refuse de suivre les conseils de ses collaborateurs mêmes le président de l’association des donneurs volontaires de sang. Aux dires d’un donneur volontaire qui à plus de 30 dons, pour manque de sérieux dans le travail, ce centre est entrain de perdre des donneurs à cause du manque de sérieux dans le travail. « Pour donner le sang, tu peux faire plus de 2 heures de temps voir 3 heures. Quand on sait que la majeure partie des donneurs de sang se débrouille dans la journée pour avoir quelques choses. Encore pire aussi, ces médecins de ce centre ne peuvent pas analyser, ni traiter plus de 200 poches par jour alors que des demandeurs de sang font la queue chaque jour sans être servis » confie t-il. Si ces informations se confirment le Directeur général mérité d’être demis de ses fonctions pour le bon fonctionnement du centre. Le ministre de la santé et de l’hygiène publique est interpellé pour prendre des mesures maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Signalons que le compte de ce centre en 2016 était au rouge depuis la dernière session du conseil d’administration tenue il ya quelques mois.
A suivre….

Moisé

La Mutation du 30 Juin 2016