Partager

Au niveau du plus grand CHU du Mali, le torchon brûle entre l’administration et les personnels. La querelle qui les oppose est due au non-paiement dans le délai prévu par l’administration des ristournes et primes de garde. Cette somme d’argent payable chaque trimestre permet aux personnels socio-sanitaires de pouvoir vivre dignement de leur emploi si dure et si nécessaire pour tous.

Suite à des nombreux settings des personnels, nous avons décidé d’approcher les responsables du syndicat pour en savoir d’avantage. Monsieur Samaké, secrétaire général adjoint du comité syndical du CHU du point-g, fut notre interlocuteur. C’est après avoir constaté le retard dû au paiement de leurs droits, qu’ils ont tenu une assemblée générale le 5 juillet dernier. Nous vous proposons de lire l’intégralité de son cri de cœur.

Le cri de cœur de Monsieur Samake :

‘’Après l’Assemblée Générale, nous avons approché le directeur en la personne de M. Dramé pour qu’il fasse en sorte que nous soyons mis dans nos droits au plus tard le 10 juillet. Ce dernier nous a fait comprendre qu’il prendra des dispositions pour que les ristournes soient payées le 10 et les frais de gardes le 20 juillet. Nous avons accepté.

Le 10 juillet quand les personnels ont constaté que rien n’avait été fait, ils ont pris d’assaut l’administration. Il a fallu qu’on leur demande de patienter au moins jusqu’en fin de journée. Mais malheureusement rien n’a été fait. C’est ainsi que le lendemain une délégation a rencontré le directeur et l’agent comptable. Ce dernier nous a rassuré que tout est rentré dans l’ordre et que nous pouvons même venir le vérifier avec lui. Nous avons délégué un camarade du nom de Kériba. À son retour, ce qu’il nous raconta est révoltant. Rien n’avait été fait nous a-t-il dit.

Nous avons de nouveau approché le directeur qui s’est dit étonner de cela. Quand nous avons fait le point aux personnels, ils étaient très en colère. Il a été décidé de faire des settings tous les jours jusqu’au début du paiement des ristournes.

Le lundi dernier nous avons constaté que le paiement a débuté dans certaines banques à part Ecobank, la BDM et la BICIM. Mais cependant le paiement des frais de gardes qui devrait être effectif comme prévu par le directeur vient d’être repoussé jusqu’à nouvel ordre. Cela va certainement créer d’autres tensions. C’est pourquoi, je souhaiterais profiter de vos colonnes pour lancer un cri de cœur aux autorités compétentes afin qu’elles prennent des dispositions pour que le paiement des ristournes et primes de gardes ne soit pas négligé. Cela dépend de la motivation des personnels ‘’.

Hamady DIALLO

Le Flambeau du 24 Juillet 2013.