Partager

Le 7 juillet marquait le centième jour de l’envahissement des régions du Nord du Mali par des groupes rebelles touaregs qui commettent les pires atrocités sur les populations civiles. « Cela fait maintenant cent jours que nos compatriotes au nord du pays sont tués, dépouillés de leurs biens, violés, battus, martyrisés, contraints à l’exil… l’armée au front ! Trop, c’est trop !« , a été le cri de cœur lancé samedi 14 juillet par l’association éponyme au cours d’une rencontre avec ses partenaires et les représentants des structures de l’Etat qui aident l’association dans ses activités humanitaires en faveur des populations du Nord. Il s’agissait, pour Almahady Cissé, et les membres du bureau de Cri de coeur de faire le bilan de leurs activités.

Ce bilan reste satisfaisant selon l’association et pour certains partenaires. Toutefois, l’association pense qu’elle peut mieux faire tout en comptant sur la générosité des uns et des autres et la détermination des autorités à prendre à bras le corps la libération des régions du nord et le retour de l’administration dans ces régions, le rétablissement des structures sanitaires, éducatives etc.

Denis Koné

16 Juillet 2012