Partager


Dans notre parution, n°2051 du vendredi 26 septembre 2008, nous publiions un article intitulé «Formation de la nouvelle CENI : l’ancien ministre Seydou Traoré pressenti président, le CNID de Me Tall sur la touche». Dans cet article, nous annoncions que le Secrétaire politique de l’ADEMA a été désigné par Dioncounda Traoré pour représenter les Abeilles au sein de la CENI et surtout briguer la présidence de cette structure chargée de la supervision des élections communales de 2009.

Nous précisions que «Seydou Criquet», comme on l’appelle communément, compte sur la majorité présidentielle avec ses sept membres pour diriger la CENI et qu’il lui suffisait d’avoir une seule voix du côté de l’opposition ou de la société civile pour assouvir cette ambition. Eh bien ! Il a été élu à l’unanimité par les quinze membres de la nouvelle CENI. C’était hier mardi en début de nuit.

Par décret signé à la fois par le Président de la République, Amadou Toumani Touré, le Premier ministre Modibo Sidibé, le ministre des Finances, Abou-Bacar Traoré et le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné, le 26 septembre 2008, les membres de la CENI ont été nommés.

Ils sont au nombre de 15 dont 10 pour les partis politiques et 5 pour la société civile. Ces derniers sont : Maurice S. Sogoba (Confessions religieuses) Adama Fomba (Syndicat Autonome de la Magistrature) Moussa Goïta (Conseil de l’Ordre des Avocats) Boubacar Théodore Diop (Association de défense des droits de l’homme) et Oumou Touré (CAFO).

Les représentants des partis politiques ont pour noms : Seydou Traoré, Befong Cissé, Issaka Kampo, Seydou Diabaté, Kadiatou Traoré, Gaoussou Traoré, Mamadou Koumah (tous de la majorité) Oumarou Arboncana, Sidi Camara, Massa Sogoba (tous de l’opposition).

Le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné a rencontré, hier mardi 7 octobre dans la matinée, ces personnalités à qui il a rappelé les missions de la CENI avant de les renvoyer à leurs fonctions. Elles ne peuvent pas exercer celles-ci sans au préalable mettre en place un bureau. C’est ainsi que les nouveaux promus ont décidé de se retrouver dans l’après-midi pour mettre en place un «bureau consensuel».

C’est sous la présidence du doyen d’âge Maurice S. Sogoba que cette élection a eu lieu en début de nuit. A l’unanimité, l’ancien ministre de l’Agriculture et non moins Secrétaire politique de l’ADEMA a été porté à la présidence de la CENI. M’Befon Cissé de l’URD en est le questeur. (Nous reviendrons sur la composition du bureau dans notre prochaine parution).

Chahana TAKIOU

08 Octobre 2008