Partager

Conformément au décret N°08-597/P-RM du 26 septembre 2008 portant leur nomination des membres de la CENI, le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales a installé dans leurs fonctions les 15 nouveaux membres. Ils sont 10 issus des partis politiques et 5 de la société civile.

Ce sont, au titre des partis politiques de la majorité présidentielle, Seydou Traoré(ADEMA), ancien ministre de l’Agriculture, Dr. Beffon Cisse(URD), Issiaka Kampo(MPR), Seydou Diabaté(UDD), Mme Kadiatou Traoré(RDS) et Mamadou Koumah(PDR). L’opposition est représentée par Oumarou Arboncana du (RPM), Sidy Camara du (PARENA) et Massa Sogoba du parti (SADI).

Quant à la société civile, elle est représentée par Maurice S. Sogoba au nom des confessions religieuses, Adama Fomba du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM), Me Moussa Goïta du conseil de l’Ordre des avocats, Boubacar Théodore Diop de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) et enfin Mme Oumou Touré représentant la CAFO.


Les missions de la CENI

Dans l’histoire politique du Mali moderne, c’est la 5ème fois depuis 1997 que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est mise en place dans dans le cadre de l’organisation d’élections générales (1997, 2002, 2004, 2007 et 2008). Au terme de l’article 3 de la loi électorale, la CENI est chargée de la supervision et du suivi des élections générales et des opérations référendaires.

C’est dans ce cadre, qu’elle intervient à toutes les étapes préparatoires des différents scrutins (présidentiel, législatif et communal), de la période de révision des listes électorales qui précède les scrutins, jusqu’à la proclamation provisoire des résultats par le ministère de l’Administration Territoriale en passant par la gestion des candidatures.

La confection et la distribution des cartes d’électeur, la gestion des campagnes électorales, l’implantation des bureaux de vote, la production et l’acheminement des documents électoraux jusqu’à la proclamation des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle. Toute chose qui confirme le rôle éminemment politique de la CENI dans la régularité, la transparence et la fiabilité des résultats des votes.

Après l’élection de son président en début de soirée du mardi 7 octobre 2008, en la personne de Seydou Traoré de l’ADEMA, ancien ministre de l’Agriculture de façon consensuelle, les 15 membres de la CENI se sont retrouvés le lendemain mercredi 8 octobre pour l’éléction des autres membres du bureau.

Composition du bureau de la CENI

Seydou Traoré (ADEMA), président
Boubacar Théodore Diop (AMDH), 1er-vice président
Issiaka Kampo(MPR), 2ème vice-président
Oumarou Arboncana (RPM), 3ème vice-président
Mme Oumou Touré (CAFO), 4ème vice-président
Seydou Diabaté(UDD), 5ème vice-président
Dr. Beffon Cisse (URD), 1er questeur
Sidy Camara (PARENA), 2ème questeur

Maurice S. Sogoba (conféssions religieuses), 1er rapporteur général
Mme Kadiatou Traoré (RDS), 2ème rapporteur général
Mamadou Koumah (PDR), président de la sous-commission campagnes éléctorales.
Massa Sogoba (SADI), président de la sous-commission opérations de vote

Adama Fomba (SAM), président de la sous-commission affaires juridiques et judiciaires
Me Moussa Goïta (barreau), président de la sous-commission administrative.
Gaoussou Traoré (UFDP), président de la sous-commission suivi des démembrements de la CENI.
Daba Balla KEITA