Partager

L’Association des ressortissants pour le développement du Cercle de Tombouctou (ARDCT) a organisé, mercredi dernier à la Maison des jeunes de Bamako, un point de presse sur les préparatifs des festivités du Maouloud (la commémoration de la naissance du prophète Mahomet PSL) de cette année à Tombouctou.

Le président de l’ARDCT, Mahamoud Mohamed Arby et le secrétaire à l’organisation, Sormoye Hamadoun, étaient les principaux conférenciers. Pour les initiateurs, le Maouloud est une véritable opportunité de développement du tourisme et de la promotion de la culture. Il ressort donc des explications des conférenciers que l’ARDCT veut encourager la participation de nos compatriotes et des étrangers vivant dans notre pays à inscrire la célébration de cette fête religieuse en bonne place dans leur agenda. Et aussi de permettre par la même occasion aux artisans et hôteliers de Tombouctou de tirer profit de la situationet de relancer leurs activités en cette période marquée par une crise sécuritaire et sanitaire.

Selon le présidentde l’ARDCT, l’objectif est de mobiliser la communauté nationale et internationale dans le but de booster le tourisme religieux à Tombouctou et d’encourager les citoyens à y séjourner parce que c’est la ville qui abrite la première université de l’Afrique au sud du Sahara, a-t-il expliqué. Pour Mahamoud Arby, à travers cette célébration l’ARDCT voudrait que Tombouctou vive de sa culture, de ses manuscrits anciens et de son tourisme comme cela se passe dans d’autres villes du monde. Il cité à titre d’exemple le «magal», une importante fête religieuse de la confrérie des mourides, à Touba au Sénégal.

Dans l’agenda de cette année, il est prévu une conférence sur la viabilisation économique des manuscrits anciens de Tombouctou et unejournée de salubrité à travers la ville, en collaboration avec les autorités locales et régionales. à cela s’ajoute, l’organisationd’un concours de lecture de coran et des panégyriques pour encourager les apprenants à persévérer dans l’effort de sauvegarde des éléments de sa culture de la ville des 333 saints.

Le secrétaire à l’organisation dira que la célébration du Maouloud à Tombouctou est une saveur particulière pour les ressortissants de la ville. Et à travers cette célébration, l’ARDCT veut magnifier les manuscrits anciens de Tombouctou et leurs contenus. Sormoye Hamadoun précisera que l’enseignement dispensé au 15è siècle à l’université de Tombouctou correspond au niveau Diplôme d’études universitaires générales (DEUG) II de l’enseignement contemporain dans les sciences, la médecine, la philosophie, la littérature et l’astrologie. Il a profité de l’opportunité pour interpeller les autorités en charge de l’enseignement sur la question, parce que, selon lui, les manuscrits anciens de Tombouctou sont enseignés en Afrique du Sud et pas au Mali. Il appelle de ses vœux l’enseignement des manuscrits dans les programmes scolaires et universitaires.

L’ARDCT a été créée, il y a deux ans pour contribuer au développement socio-économique et culturel du Cercle de Tombouctou.

Baya TRAORÉ

Source: L’Essor