Partager

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, commémore le 31 mai la Journée mondiale sans tabac. Une conférence de presse a été donnée à ce titre par le bureau de l’OMS au Mali et ses partenaires, vendredi dernier.
Le tabagisme tue près de 6 millions de personnes par an à travers le monde, dont plus de 600 000 fumeurs passifs. En effet, ce fléau, qui tue actuellement un adulte sur dix dans le monde, est la principale cause de décès évitable. La journée du 31 mai, instaurée par l’OMS, consiste à prévenir le grand public sur les dangers pour la santé liés au tabagisme et de défendre les politiques visant à réduire efficacement la consommation de tabac.

Le thème de cette année est « Tabac : Interdire la publicité, la promotion et le parrainage». Cette année la Journée mondiale sans tabac est orientée vers l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de sa promotion et de son parrainage. Dans cette directive, tous les États qui ont signé la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac sont tenus d’instaurer une interdiction intégrale de toute annonce en faveur du tabac, de toute élévation et de tout parrainage du tabac dans les cinq ans suivant l’entrée en vigueur de la Convention.

Selon Nouhoum Koné, directeur national adjoint de la Santé, il a été prouvé que l’interdiction globale de la publicité faisait baisser le nombre de personnes qui commencent ou qui continuent à fumer. Il ressort pareillement des statistiques que l’interdiction de la publicité en faveur du tabac et du parrainage est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la demande de tabac et donc l’un des moyens de lutte antitabac les plus fructueux.

Outre cette conférence de presse, le Mali, pour ne pas rester en marge de la célébration de la Journée mondiale sans tabac, compte organiser plusieurs autres manifestations, notamment auprès de la jeunesse.

Rokia DIABATE

06 Juin 2013