Partager

Pour passer d’une « Cédéao des États » à une « Cédéao des peuples » à l’horizon 2020.

La réunion technique sur le dispositif d’analyse d’impact, de suivi-évaluation et de financement du Programme communautaire de développement (PCD) de la Cédéao, s’est ouverte lundi 5 août à Bamako. Il s’agira, pour la Commission de la Cédéao, de finaliser le dispositif du PCD.

La cérémonie à été présidée par le ministre de l’Economie et de l’Action humanitaire, Mamadou Namory Traoré. La réunion regroupe une trentaine de participants des institutions régionales d’intégration comme l’Uémoa, la BIDC et la BOAD. Les experts techniques de la Cédéao sont réunis pour une semaine d’échange d’affiner le document du Programme communautaire de développement (PCD).

Il s’agira, pour les experts de la Cédéao, pendant la semaine, de développer un dispositif de suivi-évaluation et d’analyse d’impact du PCD. Mais aussi d’engager la réflexion sur les financements innovants, dans la perspective de la tenue prochaine de la table ronde de financement du PCD.

Le PCD de la Cédéao découle de la volonté exprimée en 2007 des chefs d’Etats membres de passer d’une « Cédéao des Etats » à une « Cédéao des peuples » à l’horizon 2020. Le PCD, selon les responsables, est un dispositif de référence pour l’élaboration et le pilotage des politiques macroéconomiques à moyen et long terme.

Il fait le diagnostic minutieux du développement et de l’intégration régionale des pays de la Cédéao sur la base des initiatives qui sont en cours et de l’analyse des domaines prioritaires dégagés pour la région. Le PCD fait l’inventaire et l’analyse des principaux projets et programmes formulés et/ou mis en œuvre dans la région et propose leur priorisation.

Selon le ministre Mamadou Namory Traoré, en plus d’être un levier pour le développement de la région Cédéao, le PCD est une référence pour assurer la cohérence des grandes stratégies en cours dans la région. « Qu’il s’agisse de la Politique agricole commune (Ecowap), du Programme de développement adossé aux APE (Paped) ou même du Programme économique régional (Per) de l’Uémoa, le PCD englobe les stratégies de développement », a-t-il souligné.

Pour le commissaire en charge des politiques macroéconomique de la Cédéao, Ibrahim Bocar Ba, le Programme a enregistré depuis sa formulation des résultats probants en ce qui concerne la finalisation de l’inventaire et de l’analyse des stratégies, programmes et projets de développements pour l’ensemble des Etats membres.

Selon M. Ba, il convient de noter les succès enregistrés dans la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités en outils d’aide à la décision avec le modèle T21 aussi bien à l’échelle des pays qu’au plan régional.

Il est attendu de la rencontre le partage et la finalisation d’une application de gestion des fiches projets PCD.

Aminata Traoré

07 Août 2013