Partager

La rencontre permettra d’identifier les principaux défis politiques, institutionnels, opérationnels et de capacité dont les opérations de maintien de paix font face en Afrique de l’Ouest.

Plusieurs personnalités de taille prendront part au séminaire de Bamako. A savoir, le vice- président de la Commission de la CEDEAO, des fonctionnaires de haut rang, les Directeurs des principaux services de la CEDEAO, des chefs de personnel de la défense, des chefs de personnel des chefs d’Etat et de gouvernement.

L’identification des principaux défis politiques, institutionnels, opérationnels et de capacité dont les opérations de maintien de paix font face en Afrique de l’Ouest, l’élaboration de stratégies détaillées et de collaboration qui pourraient être développées et mises en application avec l’aide des partenaires dans le but de promouvoir un programme de paix et de démocratie dans la sous-région, la stimulation de la pensée innovatrice dans le domaine de sécurité humaine et de prévention et de gestion de crise, la mise en place de réseau de pair efficace entre les principales parties intéressées sont les résultats attendus du séminaire.

Cette rencontre intervient après celle tenue à Abuja, au Nigeria du 11 au 13 juillet 2006, durant laquelle, la CEDEAO, les Etats membres et le P3+ étaient convenus de la tenu de réunions périodiques afin de permettre aux principaux hauts dirigeants civils et militaires aînés des Etats membres et du Secrétariat, d’explorer les diverses questions et thèmes qui amélioront la planification stratégique de la CEDEAO. Comme suivi dudit atelier d’Abuja, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) projette un programme visant à adresser les priorités de formation de niveau stratégique, soulignées durant l’atelier de juillet 2006.

Comme indiqué dans le terme de référence, depuis 2002, les discussions avaient eu lieu entre les nations donatrices et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) dans le domaine des opérations de maintien de paix (OMP). Le P3 qui désignait les trois partenaires, la France, le Royaume-Uni et l’Etat-Unis avec l’entrée d’autres partenaires supplémentaires est devenue à la suite P3+.

Ces acteurs ont accepté de prendre le rôle de Chef de file dans la coordination de la formation tactique, opérationnelle et de niveau stratégique. En organisant cette grande rencontre, les divers acteurs sociopolitiques et parties intéressées examineront leurs rôles et responsabilités respectifs et délimiteront les voies les plus réalistes de la planification stratégique en Afrique de l’ouest, à travers un dialogue informe et constructif.

En plus des sessions plénières, qui se focaliseront sur la prévention et la gestion de crise, les participants auront également une occasion de renforcer les objectifs d’apprentissage durant les petites discussions de groupes.

Par ailleurs, chaque groupe de discussion sera guidé par une équipe d’animateurs expérimentés des établissements universitaire et des agences des Etats-Unis.

Ramata TEMBELY

19 Février 2008.