Partager

Chez notre confrère « L’Aube », le général El-Hadji Ag Gamou, chef du Gatia (Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés), est revenu sur les événements précédents la crise de 2012 et ses relations avec IBK. « Lorsqu’en 2012, les contingents de soldats sont arrivés de Libye, ATT m’a demandé d’aller les rencontrer dans les montagnes. Avec d’autres responsables, on devait les raisonner pour qu’ils n’engagent aucune action de déstabilisation contre le Mali. A Kidal, j’ai rencontré Iyad Ag Ghaly. Je lui ai dit clairement que les Imghads ne mèneront aucun acte contre le Mali. Au contraire, nous allons faire en sorte de combattre tous ceux qui déclareront les hostilités. En réponse, Iyad m’a dit ceci ‘écoute, tu perds ton temps avec ces Bambaras là (entendez les Maliens, Ndlr). Ils (les Bambaras-là) sont comme des chameaux. Pour obtenir suffisamment de lait avec le chameau, il faut pincer ses mamelles’… ». Et ses héritiers comme Ag Cherif, Algabass ont capté le message cinq sur cinq : en faisant la sentence d’Iyad Ag Ghaly contre le Mali.

DAK
L’Indicateur du Renouveau du 27 Juillet 2016