Partager

Bien évidemment, notre relative connaissance en anglais nous donne des outils qui nous permettent d’imaginer le sens de certains anglicismes, mots empruntés de la langue anglaise. Mais, comme toute autre chose, les mots aussi ont une histoire. Ils n’ont pas forcément le sens qu’ils sous-entendent parfois. Et si on parlais du cas de badass (composé de bad ass)?

Badass, est un anglicisme qui a d’abord bâtit sa popularité dans le cinéma. Le mot est utilisé pour qualifier une personne courageuse, un dur à cuir, quelqu’un qui cherche des ennuis, quelqu’un qui a une grande aptitude dans un domaine. On l’utilise aussi pour désigner quelque chose qu’on juge bon, qui déchire. Le mot ne fera son apparition en français qu’à la fin des années 1980. en plus des sens qu’il a en anglais, il qualifie aussi un homme ou une femme qui sait ce qu’elle veut, qui sait l’obtenir, et qui défend sa propre cause. 

Quant au second jargon, charasse, il est plus utilisé dans les banlieues parisiennes. Et il qualifie une personne ivre.

Nous obtenons nos jargons d’aujourd’hui de Moussiré Sylla, étudiant à la médecine. Il a aussi passé quelques années en France.

“J’apprécie certains actes de ce badass. Mais, ce que je n’aime pas, c’est qu’il est toujours charasse.” 

Issa O Togola

@Afribone