Partager

Peut-on mettre fin à la vente de cassettes, VCD, et DVD piratées dans notre pays ? De nos jours, on peut penser que cela n’est pas possible pour plusieurs raisons.

L’ex-ministre de la Culture Cheick Oumar Sissoko avait juré de mettre fin à la vente des oeuvres musicales piratées. Mais il n’a pu gagner le combat même si les fauteurs de troubles ont été sérieusement bousculés.

On se rappelle les multiples descentes organisées par le ministère de la Culture et le Bureau Malien du Droit d’Auteur. Beaucoup de vendeurs ambulants des cassettes VCD et DVD piratées ont vu leurs marchandises arrachées par les forces de l’ordre.

De même, des kiosques ont été détruits à cause de ces marchandises illicites. Mais il suffit que les autorités oublient un peu pour que les producteurs et revendeurs des oeuvres piratées reprennent du service. Ils constituent de vrais sangsues pour les artistes. Au rythme où l’on avance, les pirates se multiplient tout en cherchant à parfaire leurs marchandises.

N’est-il pas temps de réglementer la vente des cassettes VCD et DVD ? Doit-on permettre à n’importe qui de se lancer dans cette activité?

Dado CAMARA

18 Septembre 2008