Partager

L’accord de financement, signé lundi entre le Mali et la Banque mondiale d’un montant de 19 milliards de F CFA pour le compte du 2e Crédit d’appui à la stratégie de réduction de la pauvreté (CASRP-II), est destiné à appuyer la mise en œuvre du Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP).

La ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce, Mme Bah Fatoumata Néné Sy, et le représentant de la Banque mondiale au Mali, Alassane Diawara, ont signé le 10 mars 2008 dans la salle de conférence du ministère de l’Economie un accord de financement d’un montant de 42 millions de dollars (19 milliards de F CFA) pour le compte du 2e Crédit d’appui à la stratégie de réduction de la pauvreté.

Ce crédit vise le maintien d’un cadre macroéconomique stable, l’amélioration de la gestion générale des dépenses publiques, le renforcement de la croissance et l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Pour la ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce, cet appui de la Banque mondiale à notre pays s’inscrit en droite ligne des orientations définies dans le Programme de développement économique et social (PDES) et de la Déclaration de politique générale du gouvernement. Mme Bah Fatoumata Néné Sy a pris l’engagement d’accomplir toutes les diligences nécessaires à la mise en vigueur et au décaissement de ces ressources dans les meilleurs délais.

Le représentant résident de la Banque mondiale au Mali, Alassane Diawara, a indiqué qu’au cours des trois prochaines années et dans le cadre de la stratégie d’appui au pays 2008-2011, un financement budgétaire conséquent sera mis en place dans un contexte d’harmonisation des bailleurs de fonds.

M. D.

13 mars 2008.