Partager

Le vendredi dernier, le public bamakois et les spectateurs de la chaîne privée Africable ont eu le plaisir d’assister au démarrage effectif de la deuxième édition de l’émission de téléréalité Case Sanga. Au cours de cette soirée, les 14 candidats, en compétition cette année, ont fait leur première sortie officielle.

Pour la circonstance, ils étaient accompagnés par Babani Koné dite Sirani, la marraine des candidats maliens et par Sékouba Kandia Kouyaté, le parrain des candidats guinéens. Ce vendredi, le musicien sénégalais Baba Maal, présent au Mali depuis 5 jours, avec tout son groupe, sera de la fête dans le cadre du 2ème prime time.

Il sera accompagné par Adama Yalomba et Mangala Camara. En attendant cette 2ème soirée qui va permettre aux téléspectateurs de faire leur vote dans l’assurance, il faut dire que la première a enregistré la prestation de Babani Koné, suivie de celle de Sékouba Kandia Kouyaté, parrain de la Guinée.

Ces artistes confirmés ont été précédés sur le podium par les jeunes candidats. Conformément au tirage au sort, Amadou Diabaté dit ATT du Burkina Faso a interprété le morceau ATT du guinéen Mory Djely. Ami Kanté de la Guinée a chanté un morceau intitulé « Baara » ou le travail.

Elle a été suivie par Alou Sangaré du Mali qui a interprété le morceau « Saya mangni » de feu Mamadou guitare. Abdoul Latif N’Diaye du Sénégal a chanté « Original Baye Fall ». Notre compatriote Assanatou Keita a interprété le morceau « Téguéré » de Salif Keïta. Fanta Sissoko une autre malienne a chanté « Djéliya » de Babani Koné. Son homonyme Fanta Sissoko du Sénégal s’est illustré dans le morceau « Maman love ».

La Nigérienne Fridda Émile Nassar, qui serait la plus jeune de la Case Sanga II, a repris le titre « Pata pata » de Myriam Makéba. Ibrahim Molobaly Théra du Mali et Patricia Kambou Mini du Burkina Faso, ont interprété le morceau « Iwassado » de Nayanka Bell. La candidate venue de la diaspora malienne résidant en France, Mandjoula Manga, a interprété une chanson intitulé “Mali” à l’honneur de notre pays.

Mariam Dioubaté de la Guinée dans «Foudou», Ousmane Toumani Diakité dans «Bougnémasségui» et la journaliste de la résidence, la nigérienne Ornela dans «Boulindé» de Brinda Fasi, ont mis un terme aux prestations individuelles des candidats.

A la fin de la manifestation, les téléspectateurs ont été conviés par le chanteur rap, Issiaka Bah dit Amkoulel, devenu animateur pour la circonstance, à voter par SMS pour les candidats de leur choix. Dans le principe du jeu, le vote des téléspectateurs compte pour 60% dans la réussite d’un candidat et celui des membres du jury pour 40%.

Assane Koné

18 Juillet 2008