Partager


La première édition de l’émission de télévisée réalisée Case Sanga a été une grande réussite sur tous les plans. Ce qui a poussé les organisateurs à ouvrir la deuxième édition à de nouveaux horizons, notamment à certains pays de la sous-région dont la Chaîne de Télévision Africable est diffusée.

C’est le dimanche soir, sous le grand hangar du Grand Hôtel que les organisateurs ont lancé officiellement la deuximème édition de Case Sanga et présenté les cinq candidats qui représenteront notre pays dans la phase finale qui se déroulera ici à Bamako dans les jours à venir.


L’emergence des jeunes talents

La 1ère édition de Case Sanga a regroupé près de 300 candidats avec l’émergence de jeunes talents comme Mohamed Diaby qui a aujourd’hui une carrière internationale, de Mohamadou Dembélé dit Dabara qui a remporté le trophée de la première édition, de Cheick Sirima Sissoko, Pamela Badjogo et Fatimata dite Sira Diop.

Ces deux dernières sont d’ailleurs devenues animatrices des émissions respectives “Artiste à la Une” et “C’est moi la plus belle” sur Africable. Case Sanga a suscité un engouement certain au-delà des frontières maliennes grâce à la couverture assurée par la chaîne panafricaine et la forte demande de la diaspora malienne et africaine.


Ouvrir le chemin de la consécration à de jeunes talents

Fanaday Entertainment, Multiprod et Africable lancent Case Sanga 2 avec la participation des jeunes des pays de la sous-région (Mali, Sénégal, Niger, Burkina Faso, Guinée Conakry et de la diaspora française afin de leur ouvrir le chemin de la consécration en matière de musique et de danse.

Le projet Case Sanga se veut aussi un facteur d’épanouissement humain et de promotion de l’emploi des jeunes Africains. Espace de divertissement, l’organisation de Case Sanga offrira des moments de loisir à la population africaine. Il s’agit d’une émission de téléréalité qui mobilise le public en lui permettant d’y participer grâce à l’interactivité offerte par le votre SMS et audiotel.


La participation du public

Ainsi, à chaque étape, le public décidera du sort des candidats par vote à hauteur de 60%. Cette deuxième édition qui sera organisée du 1er avril au 11 octobre 2008 a pour objectif majeur de développer la culture africaine, de favoriser l’épanouissement de la jeunesse africaine, l’intégration sous-régionale et l’amitié entre les peuples africains.

Les candidats de chaque pays sont parrainés par un artiste confirmé dudit pays qui veillera scrupuleusement à la bonne marche de la compétition et s’attèlera à faire savoir aux jeunes talents jusqu’où ils peuvent aller.

Ainsi, les deux candidats du Niger auront comme marraine la Marocaine Fati Mariko, Amity Meria sera la marraine des candidats Burkinabés, Baba Maal veillera aux candidats sénégalais, les candidats guinéens auront comme parrain l’emblématique Sékouba Kandia Kouyaté.

Quant aux cinq candidats maliens, ils seront encadrés par la princesse de la musique malienne Babani Koné dite Sirani. Cette édition aura pour parrain, l’artiste rappeur Franco-Malien Mokobé Traoré du groupe 113.


Ismael Sidibé de Africable

Dans son intervention d’ouverture, M. Ismaël Sidibé, Président Directeur Général de Africable a dit : “Je suis très content que vous ayez effectué le déplacement pour repondre à notre appel.

Cette deuxième édition a été ouverte a certains pays de la sous-région et à la France pour nous aider à atteindre nos objectifs d’intégration à travers la culture. Cette année, Case Sanga n’est pas une question d’Africable ou de Fanaday, mais du Mali entier car, c’est une compétition entre les différents pays participants.

Alors, je demande à tout le monde de nous aider particulièrement, à nos autorités pour que le Mali puisse sortir vainqueur de cette 2ème édition”.

Baba Ander Diarra

L’initiateur du projet case sanga, M. Baba Ander Diarra, responsable du Fanaday Entertainment nous parlera des innovations qui seront apportées à cette 2ème édition, notamment les contrats entre la société et les participants.

Quant à l’incident concernant les 2 millions de B. Dabara, il est clos, puisque lintéressé est rentré dans ses droits. A ce sujet, M. Baba Ander Diarra nous dira que c’était un malentendu, mais qui ne se reproduira plus.

En fait, selon les propos de Baba Ander Diarra, aucun contrat ne liait les organisateurs aux candidats.

Quant au nouveau producteur M. Moustapha Maïga de multiprod, il a affirmé : “Cela fait plus de six mois que nous sommes sur pied dans l’organisation de cette deuxième édition et cela nous a conduit dans plusieurs pays à la recherche d’espériences pour mieux faire encore”.

Les critères de selection

Par rapport au choix de critères de cette 2ème édition pour laquelle 231 candidats s’étaient présentés, les castings se sont déroulés du 2 au 29 mai dernier.

Chaque pays a organisé son casting: c’était sur la base de critères tels que la qualité de la composition musicale, les talents et prouesses vocales, le thème et la force de suggestions du message, la prestation scénique et l’harmonie de la danse qui ont départagé les candidats.

Les cinq candidats du Mali retenus après les castings sont: Ousmane dit Toumani Diakité, Assanatou Kéïta, Ibrahima Molobali Théra, Alou Sangaré, Fanta Sissoko. Cette soirée fut aussi l’occasion de présenter au public les nouveaux présentateurs de Case Sanga.

Il s’agit de Amkoulel, artiste rappeur qui va évoluer dans l’animation et qui sera accompagné de Nana Haïdara, journaliste au quotidien national l’Essor.

Il est à signaler que cette 2ème édition coûtera 365 000 000 F CFA pour l’organisation générale. Le 1er empochera 5 000 000 F CFA et le 2ème 1 000 000 F CFA. “Les vacances seront vraiment animées cette année à travers les pays qui reçoivent Africable”, a ajouté le PDG de Africable


M. Ismaël Sidibé.

Moussa KONDO (Stagiaire)

04 Juin 2008