Partager


Après la fermeture de SUMU-TELE dans des conditions indésirables, AFRICABLE, la Chaîne du Continent, a pris la relève et a commencé à susciter un engouement chez pas mal de téléspectateurs. C’est dans cette allure qu’une émission télé-réalité a vu le jour: CASE SANGA.


Case Sanga 1

Dans un souci de découverte de jeunes talents en musique malienne que la première édition a été organisée par Fanaday Entertainment et partenaires. AFRICABLE (la Chaîne du Continent) a servi de couverture médiatique.

Regroupant seulement des artistes maliens, Case Sanga1 avait finalement laissé planer de doute dans sa réussite.

On se rappelle que cette édition s’était bien déroulée jusqu’à la demi-finale qui avait vu Mohamed Diaby, un chou-chou du public malien partir de la CASE.

Sous le contrôle des vieux de la culture malienne, le Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba a failli être le champ d’une violence. Cela, parce que la volonté des membres du jury avait le dessus sur celle des téléspectateurs. Ce jour, toute la salle vibrait de cris et d’applaudissements : Diaby ! Diaby ! A la surprise de tout le monde, les résultats furent proclamés en différé éliminant Diaby.

Et à la finale, Mamadou Dembélé dit DABARA a été choisi lauréat de ladite édition. Ce fut encore le début d’un tapage. Ni les candidats, ni les téléspectateurs ne connaissaient la stratégie des organisateurs.

Il a fallu entendre la fin de l’édition, pour savoir qu’ils étaient à la recherche d’un fond de commerce. Et M. Dembélé dit Dabara qui devrait toucher la somme de 3 000 000 F CFA a catégoriquement refusé leur jeu. D’où la polémique autour d’une somme minable. 3000 000 F CFA pour s’emparer de toute une carrière d’un jeune artiste débutant ? Alors peut-on dire que ladite édition a-t-elle réussi ?


Case Sanga 2

En effet, après la première édition mal clôturée, place à la seconde. Case Sanga 2 va-t-elle laisser ses fans à leur faim ? Placée sous le signe de l’Intégration africaine, cette deuxième édition regroupe le Mali, représenté par six (6) candidats, le Sénégal, la Guinée Conakry, le Burkina Faso, le Nigeria, le Niger, représenté chacun par deux (2) candidats et la diaspora malienne par une candidate.

Comme la précédente, les éliminations se font par votre par SMS du public, qui occupe 60% et les notes du jury, soit 40%. La présente, par sa diversité, nécessite une rigueur dans sa forme. Mais, la chaîne AFRICABLE a failli à son devoir le week-end du 13 septembre 2008.
Notre compatriote, Oumane Toumani Diakité et la Nigérienne Freeda étaient les nominés du jour. Par vote du public, les candidats avaient respectivement eu 9000 voix contre 16000 voix, soit une différence de 7000 voix.

Après le résultat du vote par SMS, la décision des membres du jury a départagé les candidats. C’est ainsi que Ousmane Toumani Diakité a eu 62 points et la Freeda a eu 61 points. Si on ajoute les voix obtenues par SMS par chaque nominé aux points du jury, le Malien devrait ainsi quitter la CASE.

Les surdoués de la culture africaine furent accusés par les téléspectateurs maliens. A ce jour, sur les six candidats, notre pays ne compte plus que deux. Chose que beaucoup n’arrivent pas encore à apprécier, comme s’il y a tricherie. Alors que les sondages ont toujours été favorables à Freeda depuis le début de cette compétition.

Le hic, après le micro-trottoir réalisé par AFRICABLE, on a assisté à un chamboulement du public, contre l’élimination du Malien Ousmane Toumani Diakité. Un sondage émaillé d’insultes de tout genre envers les membres du jury.

Le Vieux Kassogué et ses hommes ont été mis en garde contre une éventuelle élimination d’un candidat malien : «Vous êtes des tricheurs. Nous savons comment Freeda a passé. Elle vie avec M. Aphèle Cissé chargé de recevoir les SMS. Notre candidat a passé tout son temps à travailler, nous connaissons son talent. Il a d’ailleurs eu 62 points comment peut-il être éliminé. Nous ne sommes pas d’accord. Mais, sachez que si jamais un autre malien quitte la CASE SANGA, nous allons casser la Palais.»

N’est-il pas nécessaire que les Maliens votent aussi pour leur compatriote ?

Après cette défaite litigieuse de Ousmane Toumani Diakité, une autre malienne était la nominée de la semaine dernière. Il s’agit de Fanta Sayon (K6). Elle avait comme adversaire, la Guinéenne Ami Kanté (K2). Dès leur nomination, les deux candidates ont passé toute la semaine à se regarder en chien et chat. Il a d’ailleurs eu une dispute entre elle le, mercredi 17 septembre 2008. C’est la Malienne Fanta Sayon qui a passé tout son temps à fuir la forgeronne de la Guinée Conakry Ami Kanté. Chose qui n’honore pas notre cher Mali.

Le samedi, 20 septembre 2008, malgré les menaces du public, notre compatriote Fanta Sayon a quitté la CASE. Elle a été battue par la Guinéenne depuis le vote par SMS. Il fallait toujours attendre à une réaction des Maliens. Déçu, le vieux Kassogué n’a pas aussi manqué d’insulter le monde du Palais de la Culture en ses termes : «Foutez-nous la paix ! Au lieu de venir bourrer le Palais avec des cartons en main, pourquoi ne pas voter pour vos candidats ?» De toutes les façons, notre pays n’est représenté qu’avec un seul candidat, à la personne de Alou Sangaré.

Alors l’objectif visé par les organisateurs de cette émission sera-t-il atteint ? Les étincelles qui jaillissent sur la paille de la case vont-elles s’enflammer ?

Nous risquerons d’assister au pire, si rien n’est fait. Reste afin à savoir si certains candidats ne vont pas fuir la case, suite à ces menaces.
Attendons de voir.


Y. COULIBALY

23 Septembre 2008