Partager

Plusieurs fois consacré par des succès et des trophées dans sa carrière musicale entamée en 2002, le rappeur Youssouf Traoré alias Tal-B Halala (le digne, le noble), comme l’appellent affectueusement ses fans, a décidé de s’arrêter un moment pour dire “merci !” à tous ceux qui ont cru en lui depuis ses débuts en le soutenant. Pour cette fin, il organise demain 18 janvier 2014 un grand concert au Palais de la Culture pour dire merci à son public.

Ce concert constituera un tournant décisif dans la carrière musicale du rappeur si bien qu’il entend le mettre à profit pour adopter une nouvelle philosophie musicale consacrée au rap productif, utile, éducatif, réconciliateur, conscientiseur, spirituel…. Bref, ce concert marquera « la mort de Tal-Ba inconscient et la naissance de Tal-B conscient ». Le rappeur se veut désormais le porteur de l’étiquette de porte-parole d’une jeunesse débousolée et des enfants abandonnés dans la rue. Un rappeur qui n’a plus le temps pour les injures, les critiques inutiles.

Pour véhiculer son intention d’emprunter cette nouvelle philosophie pour la poursuite de sa carrière, le rappeur a organisé, hier jeudi 16 janvier, une conférence de presse au Carrefour des jeunes. Il avait à ses côtés son manager Ousmane Sissoko et le Vétéran Raggaeman Mohamed Bathily alias Ras Bath.
Des témoignages du manager sur la discographie de Youssouf Traoré dit Tal-B, l’on retient que le jeune rappeur a, depuis le bas âge, toujours nourrit un grand désir d’expression. Ainsi, influencé par les textes du rappeur Français Booba, Youssouf Traoré choisit en 2002 la musique en général et le rap en particulier pour libérer ses angoisses, ses aspirations, ses visions, ses peines, ses peurs, ses sentiments et se faire le porte-parole des sans voix. Tal-B devient alors une figure incontournable du rap malien. Sa carrière fut jusque-là émaillée de succès et de trophées.

Élu meilleur rappeur de l’année 2009 au concours « Tiébow », Halala continue ses chevanchés solitaires avec plusieurs singles. Avec son collectif la Génération Rap et Respect (Grr), le rappeur Youssouf Traoré fera toutes les grandes scènes de spectacles du Mali et des tournées dans la sous région. Il réussit, pour la première fois dans l’histoire du rap malien, le plein du stade Omnisport de Bamako lors d’un concert live inédit en août 2011 dénommé “Sambé-Sambé Show”.

Son slogan reste à jamais « Halala, a folo, a yère, a laban » en français « le digne, le premier, l’authentique et the last ». De nos jours, le souhait le plus grand du rappeur Tal-B est de conscientiser la jeunesse malienne et de rehausser le niveau du rap malien à l’échelle internationale.

Modibo KONÉ

Nouvel Horizon du 17 Janvier 2014