Partager

Le samedi, après la prière de l’Asr, de nombreux croyants ont convergé vers la bourse du travail. Le regroupement avait tout l’air d’un meeting…sauf qu’il s’agissait d’une marche de protestation.

Les organisateurs ont tenu à expliquer l’enjeu de la marche et les mesures à prendre pour éviter toute provocation. Par la suite, c’est aux cris ‘’Allah Akbar » -Dieu est grand – que les manifestants ont commencé la marche devant la bourse du travail de Bamako.

Ils étaient estimés à près de 3.000 marcheurs selon les organisateurs. A titre de rappel, la communauté musulmane a appris avec une très grande affliction la publication en septembre 2005 et en janvier 2006, de 12 dessins satiriques du Prophète Mohamed (PSL) par certains journaux occidentaux.

Au nombre desquels, le conservateur danois Jyllands-Poesten, le journal chrétien norvégien Magazinet et le journal français France Soir… Toute chose qui provoqua l’indignation et la consternation de la Ouma islamique.

A l’instar des autres communautés, la communauté musulmane a aussi tenu à protester avec véhémence contre les dites publications.

« cette publication faite au nom d’une soit disante liberté d’expression est une violation caractérisée et délibérée des préceptes de la religion musulmane et une insulte à son prophète« , a fustigé Mohamed Kimbiri, porte parole des associations islamiques dans une déclaration.

Avant de poursuivre « Nous, communauté musulmane du Mali, condamnons vivement avec la dernière rigueur cet acte irresponsable qui porte atteinte à la dignité des musulmans du monde entier« .

Un autre prêcheur Bandiougou Doucouré, célèbre imam de la mosquée de Djicoroni Para, renchérit : « l’islam triomphera nonobstant ce genre de comportement provocateur qui n’honore aucun être épris de justice, de paix et de liberté« .

Pour un autre prêcheur, Hamidou Konaté, les caricatures et les dessins du Prophète Mohamed, constitue une provocation à l’endroit de tous les musulmans du monde. « Nous sommes engagés même s’il faut notre sang à défendre notre religion » a -t -il noté en haranguant la foule.

La marche était bien encadrée. Les femmes qui étaient sorties massivement en portant des longues tuniques – robes longues – qui ne laissent transparaître aucune partie de leur corps avaient leur couloir derrière celui des hommes.

Tout au long de la marche les manifestants scandaient des slogans hostiles au Danemark et à tous les « mécréants« . La marche a pris fin aux environs de 17h30 mn devant le monument de la colombe après un détour à la primature où une déclaration a été lue.

« les actes blasphématoires que constitue la publication imagée du Prophète de l’Islam sont de nature à créer inutilement des tensions entre les adeptes des différentes religions monothéistes« , a conclu Mohamed Kimbiri.

La marche a été encadrée par un imposant dispositif sécuritaire. Sur la même, les organisateurs ont annoncé un autre meeting le samedi prochain.

Almahady Cissé

06 février 2006.