Partager

Avec l’organisation du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) qui démarre ce matin, les autorités scolaires entendent maintenir et respecter le programme des examens de fin d’année.

Cette année, ils sont au total 15 614 candidats, dont 3331 pour la filière industrie contre 12 283 candidats de la filière tertiaire qui vont prétendre au diplôme de Certificat d’aptitude professionnelle (Cap), un examen professionnel qui démarre ce lundi matin 30 juin 2008 sur toute l’étendue du territoire.

La direction nationale des examens et des concours (Dnec) assure que, à l’instar du baccalauréat qui s’est déroulé du 23 au 25 juin, toutes les dispositions matérielles sont prises pour la bonne organisation du Cap.

Examen qui consacre la fin d’un cycle d’étude de deux ans après le Diplôme d’études fondamentales (DEF), le Cap est l’un des examens qui suscitent un grand intérêt au Mali car ses titulaires qui sont généralement des agents de l’administration, constituent le plus gros effectif de la Fonction publique.

La Coordination des syndicats des enseignants du secondaire (Coses) qui n’entent pas s’associer à l’organisation du Cap a dénoncé lors de sa dernière AG l’attitude des autorités qui ont réquisitionné certains de leurs militants, une mesure que la Coses qualifie d’anti-loi.

Amadou Waïgalo

30 Juin 2008