Partager

Depuis un certain moment, le Mali surtout la ville de Bamako est submergée par une canicule très forte. Chacun se plaint des rayons solaires qui sont devenus presqu‘insupportables. La température enregistrée par la météo durant les derniers jours de la semaine récente, sont supérieures à 40 c.  Face à cette situation, surtout pour le mois de carême qui s’annonce, la population est inquiète du fait de leur santé. Selon le docteur Tamega Abdoulaye , elle sera confrontée à plusieurs problèmes surtout les personnes âgées. 

– Quels sont les probables risques auxquels la population peut-elle face en cette veille de Ramadan ?

AT: Cette forte canicule n’est pas sans conséquences sur la vie des populations. Ce coup de chaleur peut entraîner facilement la mort chez les personnes à risques, une aggravation de l’état de santé des personnes âgées, qui est secondaire à la déshydratation. Les conséquences de la chaleur entraîne une perte excessive d’eau et de sel. Et Les personnes à risques sont: les personnes âgées, les bébés et les jeunes enfants, les personnes ayant une maladie chronique, certains groupes professionnels ( ouvriers en bâtiment, commerçants grands et ambulants du grand marché, dabanani, rails da, sougounicoura, ouvriers affectés à l’entretien des routes, mineurs). Les risques seront encore énormes avec le mois de carême qui se pointe à l’horizon.

– Que faut-il faire pour freiner les risques ?

AT: Pour le mois de ramadan,  pendant cette canicule qu’es ce qu’il faut faire pour réduire les risques sur notre santé ? Buvez beaucoup de boissons fraîches, de l’eau  le matin et à la rupture du jeûne pour réduire le risque de déshydratation. Restez au frais ou éviter si possible de sortir pendant les fortes périodes de chaleur . Faites des pauses régulières dans un lieu frais.Évitez de vous exposer au soleil, portez un chapeau, abritez-vous à un parapluie. Cherchez un endroit frais, Prendre une douche ou bain froid plusieurs fois dans la journée, Gardez de la fraîcheur dans votre logement. Empêchez la chaleur d’entrer en fermant vos rideaux dans les chambres.

Adama Sanogo

@Afribone