Partager

De 2002 à nos jours on a assisté à une augmentation exponentielle du nombre de candidatures à l’élection des députés. Ce qui se traduit par une hausse des charges des pouvoirs publics. Pourquoi autant d’engouement pour le poste de député? Ne faudrait-il pas envisager une augmentation de la caution? L’Assemblée Nationale n’est-elle pas en train d’être considérée comme un lieu d’enrichissement?

Le premier tour des élections législatives aura lieu le dimanche prochain sur toute l’étendue du territoire national. Ils sont 1400 candidats dans les différentes circonscriptions électorales. Se présenter candidat à une élection est un droit constitutionnel en République du Mali reconnu par tous. L’engouement que cette fonction suscite de nos jours, nous amène à nous interroger sur les raisons.

L’AMELIORATION DU TRAITEMENT DES DEPUTES

Rappelons qu’en 2002, il y avait environ 1000 candidatures et en 1997 c’était moins de 1000. Cette année, le nombre de candidatures a dépassé toute attente. Cette multiplication s’explique-t-elle par les avantages liés au poste? Certainement oui.

Parce que tout récemment, les élus de la nation ont voté une loi accordant à chacun d’eux 10 millions à titre de prime d’équipement. A cela s’ajoute aussi les primes de représentation et de session et le montant n’est pas négligeable. Ces avantages semblent avoir suscité tant d’engouement au sein de la population, si bien qu’on a l’impression que l’Assemblée Nationale est devenue un lieu d’enrichissement.

C’est sans doute pourquoi il y a beaucoup de candidatures fantaisistes en 2007. N’est-ce pas cela qui explique le fait que certains candidats en liste commune ont abandonné leurs colistiers à mi-parcours du combat?

Ceux là sont des partisans du moindre effort. En l’état actuel, il est nécessaire d’augmenter la caution à la députation qui n’est que de 50 000F CFA.

Mamadi TOUNKARA

22 juin 2007.