Partager

Désormais orienté vers la colline du pouvoir quel qu’en soit le prix, Soumeylou Boubèye Maïga, malgré le désaveu de cinq sections sur six du District, ne désarme pas pour autant dans sa course effrénée vers Koulouba. Car quelques maliens de l’Extérieur qui avaient effectué le déplacement à Bamako pour le lancement de “Convergence 2007”, viennent de mettre en place un Comité International de soutien à Soumeylou Boubèye Maïga dont le sigle est “CISSMA” .

Ragaillardi par la démonstration de force qu’il a pu effectuer lors du lancement de “Convergence 2007”, son instrument de lutte pour parvenir à ses fins, le premier vice-président de l’ADEMA, en sursis d’exclusion avant la 8e conférence Nationale du parti, multiplie voyages et prises de contact autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays depuis sa déclaration officielle de candidature à l’élection présidentielle d’avril prochaine. C’était à Ségou le 23 décembre dernier.

L’homme rechignait l’idée de devenir président de la République depuis 2002, mais il fut, tout comme les autres prétendants à Koulouba, dribblés par Alpha Oumar Konaré, le prédécesseur de Amadou Toumani Touré. D’après les confidences, Alpha aurait estimé que l’homme pour qui il voue tant d’admiration, à savoir Soumeylou était encore très jeune pour prétendre à la magistrature suprême. De 2002 à nos jours, beaucoup d’eau a coulé sous le pont des martyrs et Soumeylou, s’estimant avoir une grande destinée pour le Mali, a aussi mûri, en tout cas, selon lui-même.

Contré dans ses ardeurs par l’ADEMA-PASJ, le parti qu’il a vu naître, depuis la 7e conférence Nationale de ce parti qui a décidé de soutenir ATT pour un second mandat, SBM n’eut aucun doute, ni de remords à se lancer dans la course à la présidence sous la bannière de “Convergence 2007” constituée d’Associations de soutien qui militent pour ses actions. Comme si l’ancien DG de la Sécurité d’Etat avait prévu ce qui allait advenir en 2007, il a pris le soin de baliser le terrain à travers la mise en place des structures de l’ASMA un peu partout sur le territoire national. Et depuis le 25 novembre 2006, date du lancement de “Convergence 2007”, rien ne semble plus retenir Soumeylou pour tenter sa chance lors des échéances présidentielles à venir.

L’homme peut, dans ce cas, compter sur l’ADJ du Pr Abdoul Traoré dit Diop et de certains partis désormais engagés dans une logique de changement en 2007, mais aussi sur quelques maliens de l’Extérieur. D’ailleurs certains d’entre eux, qu’avaient effectué le déplacement à Bamako pour le lancement de “Convergence 2007”, viennent de mettre en place un Comité International de soutien à Soumeylou Boubèye Maïga dont le sigle est “CISSMA”.

Face à l’engouement que suscite la candidature de Soumeylou à l’élection présidentielle d’avril prochain et l’engagement personnel de l’homme lui-même à y aller à tout prix, peut-on dire que les ennuis financiers du Président de Convergence 2007 sont finis ?

Un des amis de Soumeylou résidant en Europe, répond par la négative, lui qui aurait reçu l’homme lors d’un de ses séjours à Bamako qui était venu lui proposer une idylle. S’agissait-il d’une contrat de vente? Si oui, la vente porte-t-elle sur quoi? Un immeuble, puisque Soumeylou est cité, à tort ou raison, d’être parmi ceux qui ont des battisses à travers la capitale ?

Comme pour dire que si Soumeylou est déterminé à se lancer dans la course à la magistrature suprême, tout n’est certainement pas clair pour le moment. Car, si l’argent qui constitue le nerf de la guerre n’est pas un acquis, cela veut dire que rien n’est encore réglé.

Adama S DIALLO

25 janvier 2007.