Partager

Faire de l’humour à Bamako n’est plus un secret pour les jeunes. Ils adhèrent ce domaine pour diverses raisons : par passion, par manque de travail, pour divertir ou  pour se frayer un chemin à l’échelle nationale et internationale. Cependant, la plupart des Humoristes maliens utilisent la langue Bambara pour faire rire. Rares sont ceux qui peuvent le faire en Français. C’est dans cette perspective de donner sa touche particulière à cet humour malien, que canal Comedy Club Bamako a vu le jour. Une initiative de Canal plus Mali en collaboration avec l’humoriste international malien ATT junior.  Interview. 

– Canal Comedy Club Bamako, comment est venue cette initiative ? Et quels en sont les principaux objectifs ?

ATT Junior: Canal Comedy Club Bamako une initiative de Canal plus Mali. Ce concept existe il y a de cala 3 ans. A l’époque, il se jouait dans les hôtels sans être filmé et sans passer sur canal plus. Après cet étape, Nous ( canal plus Mali et Moi ) avons pensé ensemble de créer un concept en français qui va amener l’humour malien à l’échelle internationale.  Ce sont les jeunes humoristes maliens qui jouent sur la scène en français.Si vous faites la remarque, l’humour se fait un peu partout en français dans les pays de la sous région sauf le Mali.  Or, si nous voulons se faire vendre dans le monde aujourd’hui, il faut parler le français ou l’anglais. Dans l’optique de donner une nouvelle image à l’humour malien, de pousser les jeunes talents vers un professionnalisme parfait, que Canal Comedy Club Bamako a ouvert ses portes. En effet, le Mali est très riche en humour et en culture depuis belle lurette, et il y’a des talents au Mali et le principal objectif de cette idée est de monter au monde entier que les maliens peuvent aussi faire rire dans la langue de Molière. 

– Comment s’est déroulé le casting pour le lancement de Canal Comedy Club Bamako ?

ATT Junior: Au départ, ils étaient plus de 53 jeunes à s’inscrire sur la liste au siège de canal plus Mali. Ils étaient des humoristes en herbe. Aucun humoriste connu du Mali n’était présent, c’est-à-dire les plus célèbres.  Je pense d’ailleurs que c’est à cause du français que beaucoup ne sont pas venus. Sur les 53 humoristes inscrits, il y a certains qui ne sont pas venus, nous avons retenu 20 parmi les présents.  Certains artistes venus d’ailleurs notamment Oumar Mané et moi, nous avons formé nos jeunes frères en retravaillant leurs textes, toujours avec l’appui de canal Plus Mali. Avec ces 20 humoristes retenus, nous avons enregistré deux émissions qui passent déjà sur canal plus. Dans les jours à venir, nous allons encore valoriser ce concept en innovant afin d’atteindre plus d’audiences. Pour ceux qui veulent encore participer, la porte reste grandement ouverte à tous. 

– Pensez-vous que le français serait l’une des causes de la non exportation de l’humour malien à l’international ?

ATT Junior: j’ai la certitude qu’avec le français, l’humour malien ferait des exploits dans le monde entier, c’est mon souhait, mon combat, et ce n’est pas impossible. Le français devient alors comme une arme incontournable pour l’humour. Prenons juste l’exemple sur notre pays voisin, la Côte d’Ivoire. Ce pays regorge plusieurs ethnies et si chacun se mettait à faire rigoler dans sa langue, ça serait la défaite totale. Ils ont compris cet échec et ils ont épousé une seule langue : le français. Vous voyez que leur humour est une référence aujourd’hui même dans le monde entier. Le français est la langue officielle du Mali, donc elle à son rôle à jouer.  Je ne dis pas que ce n’est pas bien de faire l’humour dans notre langue maternelle, mais pour que nous soyons concurrents, il faut ajouter cette touche particulière qu’est de faire rire en français, une langue accessible à tout le monde. 

– Que représente l’humour pour vous et pour la société ?

ATT Junior: D’abord, l’humour est comme une arme pour moi, une arme pas pour tuer quelqu’un ou détruire une nation. Au contraire, une arme pour cueillir la paix, la cohésion sociale et la coexistence.  Ensuite, l’humour a ce rôle d’éduquer. D’ailleurs, un humoriste doit être instruit, il doit aller à l’école, se former, cela lui permettrait de maîtriser les normes d’humour et savoir quoi dire devant un public. L’humour est d’ailleurs sollicité par les intellectuels pour cette raison. En fin, l’humour divertir le public. Les humoristes ont  le talent de faire rire,  de faire rire même une personne qui a des soucis, de détendre toujours l’atmosphère voire de dénoncer. Autant dire alors que l’humour est un remède. 

Adama Sanogo 

@Afribone